Marie Ndiaye ? Goncourt 2009 !

Marie Ndiaye
Goncourt 2009

***
*

0a1.jpg

*

 

Même si elle ne le reconnaît pas toujours dans ses interviews, la romancière Marie Ndiaye, à l’instar des trois héroïnes de son dernier roman, « Trois femmes puissantes », est quelque peu écartelée entre deux cultures. Il est vrai qu’elle n’a presque pas connu son père, un jeune étudiant de la fin des années 1960 qui est retourné au Sénégal alors qu’elle n’avait que trois ans. Mais, au fond d’elle, Marie Ndiaye a quand même quelque chose d’Africaine, de Sénégalaise, qui ne transparaît pas uniquement dans son physique, son « faciès » comme disent certains, mais également dans ses histoires d’êtres tourmentés qui semblent se chercher, comme Norah, cette métisse de 38 ans qui revient au Sénégal à la quête du père.

A 42 ans, Marie Ndiaye semble avoir pris un nouveau tournant dans sa vie d’écrivain, mais aussi dans sa vie tout court. Elle qui semblait être très distante de ses racines, se dit maintenant prête et « suffisamment mûre pour approcher l’Afrique », ce continent qu’elle connaît « très mal », car n’y ayant passé que deux ou trois semaines. Elle a fait cette confidence hier, sur les ondes de Radio France internationale (Rfi), après avoir été sacrée Goncourt 2009. Il est vrai qu’on ne peut pas lui reprocher d’être plus « Toubab » que Sénégalaise. Elle a essentiellement été élevée dans un milieu français par une mère enseignante, avec son frère Pap Ndiaye, actuellement professeur à l’Ecole des hautes…(Lire la suite dans allafrica.com)

*

*

Image de prévisualisation YouTube

*

FELICITATIONS !

*

bonnejourneee38.gif

*

 



Laisser un commentaire

Gaullistes de Marseille |
Le gaulois fait des siennes |
DIA = A gauche toute |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mouvement des Autonomistes ...
| justiceetvaleurs
| actualité et infos décortiq...