L’HIPPOPOTAME BLANC

cheerazade122623776607art.gif 

*

L’HIPPOPOTAME BLANC

***

*

cyndirella122652839602gros.gifLes tribus des Bayombé et des Mongo étaient ennemies depuis toujours. Nul ne se rappelait la vraie raison de cette hostilité qui n’en était pas moins farouche et tenace.

Le plus souvent, c’étaient les Mongo, guerriers accomplis, qui cherchaient querelle aux Bayombé. Ceux-ci étaient travailleurs et pacifiques, mais une fois attaqués, ils se défendaient avec détermination. Ainsi, tout en vivant côte à côte, les Mongo et les Bayombé se faisaient une guerre permanente sans que pour autant les uns l’emportent sur les autres.

cyndirella122652839602gros.gifUn jour, les Bakouba, apparentés aux Mongo vinrent s’installer sur le territoire de ceux-ci. Ensemble, ils décidèrent de chasser les Bayombé de leurs terres.


Le chef des Bayombé fut mis au courant de cette alliance par Dombi, puissant sorcier, qui avait l’habitude d’invoquer directement Mguri-mgori, le plus grand des dieux. Le chef mobilisa aussitôt ses guerriers, mais les Mongo et les Bakouba étaient bien supérieurs en nombre.
Pendant des jours et des nuits, Dombi prépara une puissante magie qui devait faire pencher la victoire du côté des Bayombé.
cyndirella122652839602gros.gifLe sorcier avait un fils paralysé de naissance, nommé Ingola. Trés affecté par l’infortune de son enfant, Dombi s’en plaignit amèrement aux puissants Esprits. Lorsque la guerre devint imminente, le grand Mguri-mgori lui apparut en songe et lui dit :
« Sorcier Dombi, tu as maintes fois sollicité notre aide pour ton malheureux fils Ingola. Sache, cependant, que malgré son infortune, il sauvera ton peuple dans cette guerre. Qu’il fabrique une lance, mais dans un matériau autre que le bois, et qu’il se rende, armé de cette lance, dans les marécages pour y trouver l’hippopotame Daga.

cyndirella122652839602gros.gifCe n’est pas un hippopotame ordinaire : sa peau est d’une blancheur éclatante. Daga, l’hippopotame blanc, portera ton fils sur le champ de bataille où ton peuple sera en train de se battre.  

Ingola arrivera juste à temps pour lui permettre d’emporter la victoire. Lui-même, toutefois ne reviendra pas du combat.  »
Le sorcier raconta son rêve à Ingola, qui fut transporté de joie :
« Ainsi, j’irai, moi aussi, au combat ! je ne serai plus la risée des femmes en restant à la maison ! Je me demande seulement comment fabriquer ma lance autrement qu’en bois ?  »
Le sorcier réfléchit, puis conseilla à son fils :
« Le mieux sera de la forger en laiton.  »
cyndirella122652839602gros.gifIngola se mit aussitôt à l’ouvrage. Sa lance était terminée lorsque les guerriers Bayombé finirent de se préparer au combat. Il s’en alla vers les marécages de Daga, l’hippopotame blanc, tandis que les guerriers Bayombé partirent pour la guerre. Ingola marcha en clopinant jusquêau marécage, alors que l’hippopotame venait déjà à sa rencontre. Daga présenta son large dos au jeune homme qui s’y hissa et partit au champ de bataille.
La guerre y faisait rage.

cyndirella122652839602gros.gifLa chance commençait à pencher du côté des Mongo et des Bakouba, supérieurs en nombre. Les Bayombé durent reculer, leur retrait se transformant rapidement en débandade, puis en fuite éperdue. Chevauchant son hippopotame blanc, Ingola choisit ce moment crucial pour surgir telle une tornade au milieu des ennemis qu’il se mit à ravager avec sa lance en laiton. Il abattit les Mongo et les Bakouba par rangées entiéres, Daga, l’hippopotame blanc, piétinant leurs têtes pour les enfoncer dans le sol.
Plus aucun doute ne subsistait sur l’issue de la guerre.

cyndirella122652839602gros.gifVainqueurs, les Bayombé n’eurent pas le loisir de remercier et célébrer leur jeune héros car un événement extraordinaire se produisit alors : l’hippopotame blanc trotta jusquêà un immense arbre creux qui poussait à côté du champ de bataille. Il s’engouffra dans la cavité avec le jeune homme qui le chevauchait toujours, sa lance à la main. Lorsque les Bayombé accoururent au pied de l’arbre, la cavité avait disparu.
cyndirella122652839602gros.gifDepuis ce temps-là, les Bayombé racontent qu’Ingola sortira de l’arbre sur le dos de son hippopotame blanc, brandissant sa lance de laiton le jour où une grave menace pésera sur son peuple. Il sortira de l’arbre et, avec son aide, les Bayombé sortiront victorieux de la guerre.

*

 

 bonnesemainpers.gif 



POISSON aux arachides

2s1smtk.gif

 POISSON AUX ARACHIDES

***

*

Ingrédients- poisson(500 gr)
- oignons (2)
- pâte d’arachides (2 cuillères à soupe)
- épinards, ou oseille ou feuilles locales(300 gr)
- sel, piment.

*****

Préparation

*- Faire revenir dans de l’huile les oignons émincés.
- Enlever, faire revenir le poisson (après l’avoir vidé, lavé, écaillé).

-  Remettre les oignons et ajouter les feuilles préalablement triées et lavées.

- Couvrir largement d’eau. Saler et mettre le piment.
- Laisser cuire pendant 10 mm .

- Délayer la pâte d’arachide dans de l’eau chaude et la verser dans la marmite.

- Faire cuire encore 20 mm, à découvert pour que l’eau s’évapore.

- Servir avec du riz, du manioc ou l’accompagnement dont vous disposer et que vous aimez.
 

BON APPÉTIT

*

bonwee.gif



Joyeux NOEL !

0ange.gif

***
*

0ahnoel99.png

***

*

0acadcr99.jpg

***
*

0acad2.gif0a65.gif0acad.gif

0a2121.gif 0acad3.gif

ab.gif

 



BENIN ?…Grave !

 

Le BÉNIN

***

*

Dans les temps anciens le pays, (qui a eu comme tous plusieurs noms), était constitué d’une multitudes de communautés regroupées autour d’un lignage. Lorsque plusieurs s’associaient des chefferies plus importantes  vivaient ensemble sans réelle organisation politique, mais dans le respect des traditions orales et des anciens. 

*

0a1.jpg

*

Sous le nom de Dahomey, une entité politique organisée-très originale devint un royaume dominant dans la région.
Le roi Houégbadja avait même à sa disposition des femmes amazone anciennes chasseresses d’éléphants !
Cette société devenue complexe-raffinée-efficace était aussi violente-sanglante… notamment lors des funérailles royales accompagnées de sacrifices humains.

Dès le XVII° siècle les royaumes de cette partie de l’Afrique se structurent autour des villes d’Allada, Hogbonou et Abomey…Ils prospèrent avec le développement du commerce local ; puis avec celui des comptoirs Néerlandais, Portugais, danois anglais, et français installés le long de la « côte des esclaves » …Les faibles sont attrapés et vendus en toute impunité.

Quelques exemples à Ouidah :
1650 construction d’un fort anglais
1664 installation de missionnaires capucins bretons
1704 construction d’un fort français ;
et en 1752 installation des Portugais à Hogbonouqu’ils rebaptisent PORTO NOVO en 1782.

Dans la première moitié du XIX° siècle, le roi Guézo du Dahomey
développe la culture du palmier à huile et introduit de nouvelles cultures (maïs, tomate, arachide, tabac). Des villages réguliers et propres, et des cultures bien ordonnées couvrent le pays.

*

0a22.jpg

*

Aujourd’hui,
le territoire couvre une superficie de 112.322 km2, a 670km de côte avec le fleuve Niger, plus une ouverture sur l’Atlantique.
Indépendant depuis le 1 août 1960, il a adopté le nom de Bénin en 1975.

BENIN ?...Grave ! dans Pays 0a90Sa capitale officielle est Porto Novo
mais la principale ville économique est Cotonou.

Les 8.791.833 habitants ayant pour langue officielle le français sont organisés au sein d’une
République coopérative et solidaire

pionnière du multipartismes en Afrique.

*

0a80.jpg0a11.bmp0a2001.bmp

*

Malheureusement
après la traite des noirs
(avec la complicité des leurs)
perdurent une traite pas assez réprimée…
celle des enfants.

*
***
*

Image de prévisualisation YouTube

*
***
*

 0a1112.jpg

*

============================================================

0a111 dans PaysLe coton est la principale culture exportée au Bénin. 98% des fibres de coton sont exportées. L’industrie textile (filature, tissage/tricotage, teinture, confection) se limite à quelques entreprises. La fibre de coton du Bénin a une bonne réputation sur les marchés internationaux.

Cependant, la production de coton au Bénin détient un triste record en ce qui concerne la santé des producteurs, l’environnement, le revenu net des agriculteurs et l’implication des femmes dans la production.

Nous souhaitons vous apporter des informationspratiques sur le projet « Benin Organic Cotton » qui est exécuté par l’ONG béninoise OBEPAB avec le soutien d’Agro Eco, une société hollandaise (consultant en agriculture biologique). L’objectif principal du projet est d’améliorer les conditions de vie des producteurs de coton au Bénin.

Le coton pousse dans 90 pays dans le monde. Les revenus de dizaines de millions d’agriculteurs dépendent du coton. Les revenus du coton permettent aux agriculteurs d’acheter de quoi se nourrir, d’améliorer leurs conditions de vie et d’investir dans des activités de production.

Les prix du coton font ou défont les revenus des agriculteurs, les organisations de producteurs de coton jouent un rôle clé dans le développement de l’agriculture et de la société. Les périodes où les agriculteurs sont payés marquent souvent le début d’une phase d’évènements socioculturels, de consommation et d’investissements. Quand nous parlons de coton, nous parlons d’ êtres humains…/…
Voir le site sur le coton

=========================================================

*

0a301.bmp0a200.bmp0a300.bmp0a302.bmp

*

Ce pays de 40 ethnies différentes (49% Fons),

surnommé le « Quartier Latin » en raison de formation et la qualité de ses cadres…(permettant une liberté de la presse remarquée par Reporters sans frontières – 23° place…70 radios privées, 4 TV privées, 1000 journalistes/
formés sur le tas)

est un des rares n’ayant pas un sous-sol riche
(du moins à ce-jour).
Il mise donc,
(en plus comme partout d’une lutte accrue contre la corruption), 
sur sa filière coton, et des produits agricoles comme l’huile de palme…
espérant en une extension de son  secteur touristique.

*

0a4.jpg0a98.bmp0a2.jpg

*

Alors, si vous prévoyez des vacances en Afrique
pensez à ses belles plages, ses villages lacustres, les sites remémorant sa tragique période de l’esclavage.

*  

0a21.jpg

*

0noelheadr.gif

*



AFRIQUE…mon Afrique

0afriq41.gif 

*

AFRIQUE

*

***

*

Afrique
Afrique mon Afrique
Afrique des fiers guerriers dans les
savanes ancestrales
Afrique que chante ma grand-mère
Au bord de son fleuve lointain
Je ne t’ai jamais connue
Mais mon regard est plein de ton sang
Ton beau sang noir à travers les champs
répandu
Le sang de ta sueur
La sueur de ton travail
Le travail de l’esclavage
L’esclavage de tes enfants
Afrique dis-moi Afrique
Est-ce donc toi ce dos qui se courbe
Et se couche sous le poids de 1’humilité
Ce dos tremblant à zébrures rouges
Qui dit oui au fouet sur les routes de midi
Alors gravement une voix me répondit
Fils impétueux cet arbre robuste et jeune
Cet arbre là-bas
Splendidement seul au milieu des fleurs
blanches et fanées
C’est l’Afrique ton Afrique qui repousse
Qui repousse patiemment obstinément
Et dont les fruits ont peu à peu
L’amère saveur de la liberté.

*

B. Diop

***

0afriquebatik.jpg

bonnesemainpers.gif



Coquilles St Jacques (Togo)

2s1smtk.gif

 Coquilles Saint-Jacques à la togolaise

***

*

Ingrédients (pour 4 personnes)

- 15 coquilles Saint-Jacques
- têtes de poisson (demander au poissonnier/déchets qu’il jette)
-
3 patates douces (peau jaunâtre ou blanchâtre)
-
1 gousse d’ail, 1 tomate, 1 échalote
-
Huile d’olive, beurre
-
50 cl de Lait de coco, 1 gingembre

*****

Mettre dans une casserole la tête de poisson, la tomate, le gingembre, une gousse d’ail l’échalote et un peu d’eau ;  porter à ébullition.

Mixer dès que c’est cuit, tamiser pour récupérer un bouillon sans miettes, portez à ébullition pour épaissir, éteindre le feu, ajouter le lait de coco et couvrir.

Peler les patates, couper grossièrement, faire bouillir…; écraser en ajoutant du lait dont la proportion variera selon vos goûts (purée épaisse ou fluide) et, une noisette de beurre, réserver au chaud.

Poêler les Saint-Jacques dans un filet d’huile d’olive 1mn de chaque coté ; pendant la cuisson des patates douces.

Dresser les Saint-Jacques dans une assiette,  ajouter le bouillon et la purée à côté.

*

Bon appétit !

*

bonwee.gif



Pourquoi tant d’IDIOTS ?

cheerazade122623776607art.gif

Pourquoi tant d’idiots dans le monde ?

***
*

Autrefois, il y avait beaucoup moins d’idiots qu’aujourd’hui.
Quand il s’en trouvait un quelque part, aussitôt on le chassait du village.
Aujourd’hui, par contre, il faudrait chasser la moitié du village et encore, cela ne suffirait pas. Mais comment se fait-il qu’il y en ait tant ?

cyndirella122652839602gros.gifVoici comment les choses se passèrent :
Un jour, trois idiots qu’on avait chassés pour leur bêtise se retrouvèrent à une croisée de chemins et se dirent :
« Peut-être arriverons-nous à quelque chose d’utile en réunissant l’intelligence de trois têtes stupides.  »
Et ils poursuivirent leur chemin ensemble. Peu de temps après, ils arrivèrent devant une cabane d’où sortit un vieil homme.
« Où allez-vous ?  » demanda celui-ci.
Les idiots haussèrent les épaules :
« Là où nous porteront nos jambes. On nous a chassés de chez nous pour notre bêtise ».


cyndirella122652839602gros.gifLe vieux répliqua :
« Alors, entrez. Je vais vous mettre à l’épreuve.  »
Il avait trois filles tout aussi bêtes et se montrait donc compréhensif. Le lendemain, il demanda au premier idiot :
« Va à la pêche !  »
Et au deuxième :
« Va dans les fourrés et tresse des cordes !  »
Puis au troisième :
« Et toi, apporte-moi des noix de coco ! « .
Les idiots prirent un carrelet, une hache et un bâton et se mirent en route.
Le premier s’arrêta au bord d’une mare et se mit à pêcher. Quand son carrelet fut plein, il eut tout d’un coup soif. Il rejeta tout le poisson dans l’eau et rentra boire à la maison.
cyndirella122652839602gros.gifLe vieux lui demanda :
« Où sont les poissons ?  »
« Je les ai rejetés à l’eau. La soif m’a pris et j’ai dû vite rentrer pour me désaltérer.  »
Le vieux se fâcha :
« Et tu ne pouvais pas boire à la mare ?  »
« Tiens, je n’y ai pas pensé. « 

Pendant ce temps, le second idiot avait tressé un tas de cordes et se préparait à rentrer. Il s’aperçut qu’il n’avait pas de corde pour les attacher. Alors, il courut en chercher à la maison.
Et le vieil homme se fâcha encore :
« Et pourquoi n’as-tu pas attaché ton tas avec l’une des cordes ?  »
« Tiens, je n’y ai pas pensé. « 

Le troisième idiot grimpa sur un cocotier et montra les noix de coco à son bâton :
« Tu vas jeter par terre ces noix, compris ?  »
Il descendit et commença à lancer le bâton sur le cocotier, mais il ne fit tomber aucune noix. Lui aussi rentra à la maison bredouille et une fois de plus, le vieux se fâcha :
« Puisque tu étais sur le cocotier, pourquoi n’as-tu pas cueilli les noix à la main ?  »
« Tiens, je n’y ai pas pensé. « 


cyndirella122652839602gros.gifLe vieux comprit qu’il n’arriverait à rien avec les trois sots. Il leur donna ses trois filles pour femmes et les chassa tous.
Les idiots et leurs femmes construisirent une cabane et vécurent tant bien que mal. Ils eurent des enfants aussi bêtes qu’eux, les cabanes se multiplièrent et les idiots se répandirent dans le monde entier.

 

 

ame122506038478art.gif



ANGOLA…Martyr !

 

ANGOLA

***

*

L’Angola, pays d’Afrique de l’Ouest de 1 246 700km2 abritant 12 531 357habitants, fut habité dès les premiers siècles de l’Ère Chrétienne par les Khoisans ; peuple vivant de chasse et de cueillettes, ne connaissant ni le fer, ni l’agriculture et à l’organisation sociale égalitaire.

Puis, par vagues successives plusieurs tribus Bantous prirent possession de l’espace, soit en repoussant les premiers occupants vers le sud, soit en se métissant avec eux. Connaissant métallurgie-agriculture, leur organisation sociale était hiérarchisée mais les terres collectives, non vendables …souvent cultivées par des esclaves-prisonniers de guerre ou criminels.

Enfin, les Bakongos dominèrent la région.
C’est eux que connurent les premiers européens découvrant ce continent.

*

  00a09.gif

*

Les Bakongos créèrent une civilisation puissante.
Le royaume Kongo (le « pays de la panthère ») était à son apogée lors de l’arrivée du portugais Diego Cao en 1482  ; grâce à l’échange d’objets de fer (armes, houes) contre de l’ivoire avec les peuples de l’intérieur. 
Les dignitaires portaient un chapeau léopard en guise de couronne ; animal sacré car considéré comme symbole de l’intelligence.

*

0a.gif

*

Arrivés à chasser les portugais en 1618, ils durent affronter les espagnols (1630) cherchant des esclaves pour Cuba et les hollandais (1650) avant de retomber sous la coupe des portugais ; qui en 1671 imposèrent un quota d’esclaves à fournir.

Pour remplir ce quota, les bakongos étaient poussés à faire la guerre aux ethnies voisines. Ce n’est qu’en 1836 que le Portugal interdit la traite des noirs.
l’Angola est le pays africain qui a été le plus dépeuplé !

*

0a19.jpg0a32.jpg0a402.jpg

*

A la fin du XIX° siècle, les portugais, au bout de 174 campagnes militaires en utilisant les guerres inter-ethniques africaines, contrôlèrent tout le pays. Ils firent construire un chemin de fer de Luanda vers l’intérieur afin de relier la capitale aux mines et développer les exploitations de café, sucre ainsi que la sylviculture.

Finalement, après une guerre de libération, ce peuple obtint son
indépendance le 11 novembre 1975.

*

 0.jpg0a07.jpg0a014.jpg

*

Malheureusement,  deux factions principales s’effrontèrent pour le pouvoir.
Le mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA) communiste (soutenu par l’URSS) et l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (UNITA) anticommuniste (soutenue par les USA).

La guerre civile dura plus de 20 ans, fit plus de 500.000 morts, 4 millions de déplacés… plongea ce pays dans le chaos et la famine.

*

0a070.jpg

*

Aujourd’hui le pays vit sous le régime d’une république présidentielle organisé en 18 provinces.
Sa langue officielle est le portugais, avec 5 langues bantoue ayant le statut de langues officielles (il y en a 40 autres !).
La population est très jeune (43,3% de 0-14 ans et 53,98% de 15-65 ans),
l’espérance de vie limitée à 37 ans pour un homme et 40 ans pour une femme.

L’aide internationale est indispensable !
Au titre de réparation et pour subvenir aux besoins des 400.000 réfugiés venus de la République Démocratique du Congo.

*

0a016.jpg0a015.jpg0a022.jpg0a012.jpg

*

Espérons que leurs exportations de café, sucre, fer, diamant et depuis 1954 pétrole… serviront à développer leurs infrastructures et au bien-être des angolais !
Et non, là aussi, à faire la fortune des prédateurs étrangers…

*

 0a0501.jpg0a401.jpg0a011.jpg

0a030.jpg

*

Les angolais(e)s ?
Un peuple martyr qui mérite
de vivre en liberté dans son beau pays
avec la PAIX !

*

 0a020.jpg

*

Image de prévisualisation YouTube

*

0gifafr.gif



AFRIQUE : Pays de guerre

0afriq41.gif

*

Pays de guerre

***

*

J’étais né en Afrique
Mon être me rapproche de la musique
Toujours j’utilise un chant
Pendant les travaux de mon champ
Heureux et content de mon sort
J’ai toujours un bon sort
Ce message est trop signifiant
Et mes rend très content

*

Didi
*****

*

bondimanche15.gif



Poulet au curry

2s1smtk.gif    POULET AU CURRY

 

INGRÉDIENTS

750g de blancs de poulet
30cl de lait de coco, 45ml de crème fraîche légère
45ml d’huile d’olive
1 gros poivron rouge, 1 gros oignon frais
15g de curry en poudre, Sel et Poivre du Mouliné

*

PRÉPARATION

COUPER les blancs de poulet en fines tranches, peler-émincer le gros oignon frais ; laver-peler le poivron rouge puis épépiner.
FAIRE SAUTER dans un wok préalablement huilé les légumes, incorporer les fines tranches de blanc de poulet ; laisser revenir pendant 5 minutes. Saler-poivrer selon votre goût.
INCORPORER le lait de coco, saupoudrer de curry en poudre ; mélangez bien, laisser mijoter durant 2 heures à feu doux.
RETIRER les escalopes, laisser réduire la sauce de moitié.
SERVIR bien chaud sur 6 assiettes individuelles
.

BON APPÉTIT !

 bonwee.gif



12

Gaullistes de Marseille |
Le gaulois fait des siennes |
DIA = A gauche toute |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mouvement des Autonomistes ...
| justiceetvaleurs
| actualité et infos décortiq...