BENIN ?…Grave !

 

Le BÉNIN

***

*

Dans les temps anciens le pays, (qui a eu comme tous plusieurs noms), était constitué d’une multitudes de communautés regroupées autour d’un lignage. Lorsque plusieurs s’associaient des chefferies plus importantes  vivaient ensemble sans réelle organisation politique, mais dans le respect des traditions orales et des anciens. 

*

0a1.jpg

*

Sous le nom de Dahomey, une entité politique organisée-très originale devint un royaume dominant dans la région.
Le roi Houégbadja avait même à sa disposition des femmes amazone anciennes chasseresses d’éléphants !
Cette société devenue complexe-raffinée-efficace était aussi violente-sanglante… notamment lors des funérailles royales accompagnées de sacrifices humains.

Dès le XVII° siècle les royaumes de cette partie de l’Afrique se structurent autour des villes d’Allada, Hogbonou et Abomey…Ils prospèrent avec le développement du commerce local ; puis avec celui des comptoirs Néerlandais, Portugais, danois anglais, et français installés le long de la « côte des esclaves » …Les faibles sont attrapés et vendus en toute impunité.

Quelques exemples à Ouidah :
1650 construction d’un fort anglais
1664 installation de missionnaires capucins bretons
1704 construction d’un fort français ;
et en 1752 installation des Portugais à Hogbonouqu’ils rebaptisent PORTO NOVO en 1782.

Dans la première moitié du XIX° siècle, le roi Guézo du Dahomey
développe la culture du palmier à huile et introduit de nouvelles cultures (maïs, tomate, arachide, tabac). Des villages réguliers et propres, et des cultures bien ordonnées couvrent le pays.

*

0a22.jpg

*

Aujourd’hui,
le territoire couvre une superficie de 112.322 km2, a 670km de côte avec le fleuve Niger, plus une ouverture sur l’Atlantique.
Indépendant depuis le 1 août 1960, il a adopté le nom de Bénin en 1975.

BENIN ?...Grave ! dans Pays 0a90Sa capitale officielle est Porto Novo
mais la principale ville économique est Cotonou.

Les 8.791.833 habitants ayant pour langue officielle le français sont organisés au sein d’une
République coopérative et solidaire

pionnière du multipartismes en Afrique.

*

0a80.jpg0a11.bmp0a2001.bmp

*

Malheureusement
après la traite des noirs
(avec la complicité des leurs)
perdurent une traite pas assez réprimée…
celle des enfants.

*
***
*

Image de prévisualisation YouTube

*
***
*

 0a1112.jpg

*

============================================================

0a111 dans PaysLe coton est la principale culture exportée au Bénin. 98% des fibres de coton sont exportées. L’industrie textile (filature, tissage/tricotage, teinture, confection) se limite à quelques entreprises. La fibre de coton du Bénin a une bonne réputation sur les marchés internationaux.

Cependant, la production de coton au Bénin détient un triste record en ce qui concerne la santé des producteurs, l’environnement, le revenu net des agriculteurs et l’implication des femmes dans la production.

Nous souhaitons vous apporter des informationspratiques sur le projet « Benin Organic Cotton » qui est exécuté par l’ONG béninoise OBEPAB avec le soutien d’Agro Eco, une société hollandaise (consultant en agriculture biologique). L’objectif principal du projet est d’améliorer les conditions de vie des producteurs de coton au Bénin.

Le coton pousse dans 90 pays dans le monde. Les revenus de dizaines de millions d’agriculteurs dépendent du coton. Les revenus du coton permettent aux agriculteurs d’acheter de quoi se nourrir, d’améliorer leurs conditions de vie et d’investir dans des activités de production.

Les prix du coton font ou défont les revenus des agriculteurs, les organisations de producteurs de coton jouent un rôle clé dans le développement de l’agriculture et de la société. Les périodes où les agriculteurs sont payés marquent souvent le début d’une phase d’évènements socioculturels, de consommation et d’investissements. Quand nous parlons de coton, nous parlons d’ êtres humains…/…
Voir le site sur le coton

=========================================================

*

0a301.bmp0a200.bmp0a300.bmp0a302.bmp

*

Ce pays de 40 ethnies différentes (49% Fons),

surnommé le « Quartier Latin » en raison de formation et la qualité de ses cadres…(permettant une liberté de la presse remarquée par Reporters sans frontières – 23° place…70 radios privées, 4 TV privées, 1000 journalistes/
formés sur le tas)

est un des rares n’ayant pas un sous-sol riche
(du moins à ce-jour).
Il mise donc,
(en plus comme partout d’une lutte accrue contre la corruption), 
sur sa filière coton, et des produits agricoles comme l’huile de palme…
espérant en une extension de son  secteur touristique.

*

0a4.jpg0a98.bmp0a2.jpg

*

Alors, si vous prévoyez des vacances en Afrique
pensez à ses belles plages, ses villages lacustres, les sites remémorant sa tragique période de l’esclavage.

*  

0a21.jpg

*

0noelheadr.gif

*



Laisser un commentaire

Gaullistes de Marseille |
Le gaulois fait des siennes |
DIA = A gauche toute |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mouvement des Autonomistes ...
| justiceetvaleurs
| actualité et infos décortiq...