NOEL : la hyène africaine

cheerazade122623776607art.gif

*

 Un jour la hyène…

***
*

Wende avait une mère chèvre qu’il confia à une vieille femme.

cyndirella122652839602gros.gifUn jour la hyène arriva et mangea tous les petits de la chèvre, pendant que celle-ci n’était pas là.
Quand la mère chèvre revint, elle ne retrouva plus que les têtes devant les cases. Alors elle creusa un puits et en dissimula l’orifice avec une natte. Elle ramassa soigneusement toutes les têtes de ses enfants et les mit sur la natte.

Le lendemain, la hyène revint et, ne trouvant pas autre chose, se jeta sur les têtes si bien qu’elle tomba dans le puits.

A ce moment-là, un âne passa à côté.
- » Mon frère âne, dit la hyène, ne pourrais-tu pas me faire sortir ?  »
-
« Si, dit l’âne, à condition que tu ne me fasses pas de mal après ».
- « Si tu me sors, je ne te ferai pas de mal. »
L’âne laissa pendre sa queue dans le puits et la hyène s’y agrippant en sortit.

cyndirella122652839602gros.gifSitôt qu’elle fut dehors :
- »Je vais te manger, dit-elle à l’âne, car j’ai faim »

- »Je t’ai fait du bien, dit l’âne résigné, tu me fais du mal, mais Dieu te punira ! « .

A ce moment-là, survint le lièvre :
- « Qu’est-ce qu’il y a ? », dit le lièvre.

L’âne expliqua l’affaire. 
-  » Ce n’est pas vrai tout cela, dit le lièvre. Il est impossible que la hyène soit sortie du puits avec ta queue ».
- « Si, c’est vrai »,
dit l’âne.
- »Est-ce vrai ? »
dit le lièvre en se tournant vers la hyène.
- »Oui, c’est vrai »,
dit la hyène.
- »Non, ce n’est pas vrai,
dit le lièvre, c’est impossible ».
- »Eh bien tu vas voir »,
dit la hyène piquée.

cyndirella122652839602gros.gifEt elle descendit dans le puits en servant toujours de la queue de l’âne.
Quand elle y fut, s’apprêtant à remonter….

- « Mon ami, dit le lièvre à l’âne, ne connais-tu pas un chemin direct pour retourner chez toi ? »
- « Si, dit l’âne « et il s’enfuit.

Le lièvre s’en alla à son tour et la hyène restée dans le puits y creva.

***
*

ame122506038478art.gif

*



AFRIQUE …Noël ?

abc5.gifabc5.gifabc5.gif

***

*

 

Dans un mois,  à cette heure, certains enfants seront malades d’avoir trop mangé de gâteries et chocolat…
Il n’en sera, « malheureusement », pas de même pour la plupart des petits africains.
Pourtant les fèves de cacao ne viennent-elles pas de leur magnifique continent ?

Cherchant des informations sur le Noël de nos soeurs-frères africain(e)s, j’ai été assez dépitée de voir qu’ils avaient succombé à la tentation européenne…
Pourquoi un sapin ?
N’ont-ils pas les plus magnifiques arbres ?
Ne peuvent-ils choisir l’une des espèces à croissance rapide pour produire cet arbre de fête ?
Des branches de leur région, joliment arrangées, ne peuvent-elles convenir ?

Dans les moments de précarité, il m’est arrivé de suppléer au sapin que l’on replantera dans un coin de jardin…par des branches ramassées dans la nature…saupoudrées de couleur or-argent ou recouvertes de coton…
Le principal n’est-il pas d’être avec ceux qui partagent notre affection ?

Alors…pas de folie !
Une simple branche de houx, végétal inconnu normalement sous ses latitudes, s’échangera à 3 500 FCFA (35 FF).

Le Père Noël promène également sa bonhomie naturelle au Congo.
Mais pas de risette aux enfants et en leur tirant affectueusement les joues.
Il arpente les supermarchés, se produit lors de matinées payantes où les parents envoient leur progéniture se faire photographier en présence du vieil homme…jeux-chants-contes… une rencontre avec le Père Noël coûtera entre 5 000 et 40 000 FCFA (50 et 400 FF).
Pas trop magique le prix !

 » L’esprit de Noël dépend de l’éducation des enfants. Dans les quartiers populaires, l’idée d’un Père Noël est un folklore assez farfelu. Il serait pris pour un fou s’il se promenait dans les rues de Poto Poto . Ici Noël c’est plus la naissance du petit Jésus que tout ce tralala. C’est avant tout la fête des enfants. Une occasion pour eux d’avoir de petits cadeaux et de manger des gâteaux «  (Joséphine brazzavilloise de 25 ans).

Mais si la débauche de décors et la folie des cadeaux ne règnent pas chez la plupart des gens, Noël reste, comme chez nous et partout dans le monde, une période dédiée aux repas de famille et à la fête.

Alors, là, pour le sens de la fête et de la danse….
notre société de consommation morose peut prendre des leçons !
Le saka-saka (plat à base de feuilles de manioc) est dans toutes les assiettes, tous les proches sont là, on discute et on danse.
Sentiment de partage et d’unité fait oublier quelques heures les problèmes douloureux.
Les enfants étant au centre des festivités !

*

cheerazade122623776607art.gif

*

Bakoudouba la tourterelle

*

 

cyndirella122652839602gros.gifKolitkoto ! Kolitkoto ! Kolitkoto !
J’ai une fille à marier ! J’ai une fille à marier !
Ainsi chantait tous les jours Bakoudouba la tourterelle.

- Et que demande-tu comme dot ? lui demanda Odro la Perdrix.
- Je donne ma fille à qui ramène sur la Terre Vrandjandja la pluie Mirage.

- Vrandjandja la pluie Fugitive ? s’écria la Perdrix. Vrandjandja qui coupe soudainement le chemin du voyageur, s’approche quand il vient, fuit quand il arrive, parfois le surprend par derrière , le poursuit, l’essouffle puis disparaît du ciel quand il atteint un village ? Je ne prétendrais jamais à la main de ta fille.

cyndirella122652839602gros.gifEt Odro s’en alla. Les autres animaux vinrent nombreux et tous impuissants repartirent la tête basse. Téré alla trouver la Mygale son oracle.

- Bakoudouba la tourterelle propose sa fille à celui qui ramène sur la terre Vrandjandja la pluie insaisissable, lui confia-t-il.
- Chevauche l’arc en ciel et coupe la route à Vrandjandja. Tu la captureras pour la ramener docilement sur la Terre, suggéra l’araignée terricole.

Téré se rendit à la source du ruisseau, rencontra l’arc en ciel et lui fit part de son projet.

- La pluie Mirage est partie pour l’autre bout de la terre et reviendra après Apépé la Lune de la disette. Dès qu’elle s’annoncera, viens me chevaucher, nous la poursuivrons pour la dompter.

cyndirella122652839602gros.gifLengoa la Lune du renouveau suivit Apépé et Vrandjandja arriva. L’Arc en ciel emporta Téré haut dans le ciel, joignit les deux bouts de la terre, retint sous sa voûte la Pluie vagabonde qui pour échapper à cette étreinte s’abattit sur la terre en grosses gouttes intermittentes et perlées. Téré épousa la fille de Bakoudouba.

Et depuis lors, captive de l’homme, Vrandjandja revient chaque année arroser la terre pour annoncer en même temps l’arrachage de l’arachide et le ramassage des courges. Symbole de la force et de l’unité parce qu’il supporte la voûte du ciel et l’empêche de tomber sur le Monde dont il unit les deux extrémités, l’Arc en ciel restera l’animal totémique le plus connu et le plus vénéré des Hommes.
(Conte africain)

*****
***
*
*
***
*****

 Bons préparatifs

pour cette période de fêtes

La joie soit dans les coeurs

*

ame122506038478art.gif

*



12345

Gaullistes de Marseille |
Le gaulois fait des siennes |
DIA = A gauche toute |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mouvement des Autonomistes ...
| justiceetvaleurs
| actualité et infos décortiq...