CENTRAFRIQUE…fric à qui ?

*

 CENTRAFRIQUE

*
***
*

0a30.png

*

La Centrafrique est un pays sans accès à la mer ayant la particularité de longues frontières fluviales lui ayant donné son nom lors de la colonisation française de la fin du XIX°siècle : l’ Oubangui-Chari.
En effet, l’Oubangui coule au Sud et le Chari a son bassin au Nord de ce territoire devenu une République le 1 décembre 1958, notamment grâce aux effort du Père de la Nation : Barthélemy Boganda.

*

0a25.jpg0a2.jpg0a29.jpg

*

Barthélémy Boganda, né le 4 avril 1910 (Bobanguri),
11° de 12 enfants, (ethnie Bwaka)  après une enfance dramatique, est élevé (devenu orphelin de père-mère) à la Mission St Jean Baptiste Bétou.
Brillant sujet,
indigène le plus cultivé de la Colonie, ordonné prêtre en 1938, élu député d’Oubangui-Chari  sous l’étiquette MRP en 1946 
il fonda en 1949 le Mouvement pour l’évolution sociale de l’Afrique noire (MESAN) en le finançant avec son traitement de député.

Son but :
Émanciper-nourrir-vêtir-soigner-loger-instruire.

Il fut constamment réélu et gravit l’échelle sociale jusqu’à être le 1er Président du pays …mais un « accident d’avion non élucidé » mit fin à l’action de celui qui a réalisé le drapeau et l’hymne de son pays.

*

 0a281.jpg

*

O Centrafique, ô berceau des Bantous !
Reprends ton droit au respect, à la vie !
Longtemps soumis, longtemps brimé par tous.
Mais de ce jour brisant la tyrannie.
Dans le travail, l’ordre et la dignité,
Tu reconquiers ton droit, ton unité,
Et pour franchir cette étape nouvelle,
De nos ancêtre la voix nous appelle.

Au travail dans l’ordre et la dignité
Dans le  respect du droit dans l’unité.
Brisant la misère et la tyrannie
Brandissant l’étendard de la Patrie.

*

0a5.jpg

*

De nos jours, la Centrafrique,
territoire de 622.984km2
abritant 4.500.000habitants parlant le français (langue administrative)
et le Sango (langue véhiculaire)
est organisée en 14 préfectures.

Après d’incessantes guerres…
n’arrangeant que des  factions ou compagnies étrangères achetant à bas prix : diamants, uranium, or, pétrole, bois tropicaux etc…
l’industrialisation est quasi-inexistante.

*

0a8.jpg0a9.jpg0a20.jpg

*

L’agriculture apporte donc 55% du PIB
mais manioc-bananes-coton-mais-café-tabac-canne à sucre etc…
sont cultivés « à l’ancienne » chez les paysans…et leur rapportent peu en comparaison aux grandes exploitations de certaines sociétés…

*

Les monopoles de l’Etat (eau, électricité, téléphone filaire…),
 sont à la fois :
- mal entretenus
- en déficit
à cause du poids de la dette, du peu de rapport des richesses du pays et de la corruption.
Les arriérés de paiement des salaires entraînent donc grèves et mouvements sociaux.

*

0a10.jpg0a40.jpg0a.jpg0a28.jpg

*

Comme souvent en Afrique une faune et flore très diversifiées et des paysages grandioses pourraient attirer une clientèle touristique.
Mais il faudrait une meilleure gestion des ressources naturelles… pas d’interférences extérieures…et la fin de l’insécurité !

Ainsi, la croissance de 2% en 2005…ne profite qu’à la Capitale Bangui qui attire les populations rurales…alors encore plus précarisées.

Si le rêve de Boganda d’unir
Centrafrique
Gabon
Congo
Cameroun
s’était réalisé…


vraisemblable que l’Entité Politique aurait pu mieux se défendre des prédateurs tout en étant plus viable …car moins divisée et plus apte à protéger ses intérêts.

*

0a7.jpg

*

Le Ciel fasse que
les conflits cessent
les ressources du pays profitent à tous ses citoyens

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

bonamitie.gif



CAP VERT…de faim ?

*
***

0a9.jpg0a33.jpg

*
***
*

CAP VERT

*

 

Les îles du Cap vert, au large de l’Afrique de l’Ouest, étaient inhabitées lorsque des portugais acostèrent  au XV° siècle.
Ils fondèrent une colonie, commençant par Ribeira Grande (île de Santiago).

De climat tropical sec, sous leur impulsion, ces îles connurent 2 périodes prospères.
L’une, peu glorieuse, concerne le commerce des esclaves au XVII° ; l’autre viendra de l’ouverture des lignes transatlantiques.

*

0a39.jpg 0a58.jpg0a50.jpg

*

En dehors de ces périodes, jusqu’à une époque récente, les populations ont souffert de sévères famines dues à une sécheresse chronique et une déforestation anarchique.

Essentiellement composé de portugais, de juifs ibériques fuyant l’inquisition et de métis, les habitants – qui ont vécu sous un régime d’inspiration socialiste jusqu’en 1990 – ont obtenu leur indépendance le 5 juillet 1975 et sont maintenant aidés (depuis leur adhésion à l’OMC, faisant de leur territoire le 153° membre de l’organisation).

*

0a35.jpg0a511.jpg0a59.jpg

*

Comme pour toutes les îles au soleil, le Tourisme pourrait être une manne.
Espérons seulement que les autochtones ne seront pas chassés de leur terre par des projets immobiliers inconsidérés.

*

0a102.jpg

*

Les visiteurs cherchent Nature et authenticité
Trop de tourisme…tue le tourisme !
et chasse les gens du pays.

*

0a14.jpg

*

Ces îles, très prisées, bénéficient de 4 aéroports internationaux.
Certains pays d’Afrique n’ont pas cette chance.

*

0a301.jpg

*

Image de prévisualisation YouTube

*

 Image de prévisualisation YouTube

*

 Image de prévisualisation YouTube

*

 Image de prévisualisation YouTube

*

0a35.jpg 0a102.jpg0a52.jpg

*

bonamitie.gif

 



CAMEROUN…amer ?

*
***
*

CAMEROUN

***
*

0a3.gif

*

Si le chocolat amer, les connaisseurs le disent, est le meilleur…il n’est certainement pas souhaitable que l’amertume gagne des citoyens…ceux de la filière cacao au Cameroun l’ont dit.

Cette recherchée matière première procure des bénéfices…qui ne profitent qu’aux compagnies étrangères et à quelques corrompus locaux…; car, là aussi, comme partout dans le monde en général et en Afriqueen particulier…la CORRUPTION est un fléau aussi mortel que le Sida.

*

0a100.jpg

*

Peu d’Occidentaux connaissent la provenance de leur barre chocolatée ou de leur chocolat chaud et encore moins la façon dont ils sont produits.

Grâce à notre périple camerounais, nous avons pu découvrir un des grands pays producteurs de cacao et étudier aussi bien la culture elle-même que la transformation ou les institutions qui les encadrent. Cette filière a subi de plein fouet la libéralisation du secteur au début des années 1990 et les cultivateurs ont vu leurs revenus diminuer de manière conséquente depuis.

La question qui s’est alors posée à nous est la suivante :
comment est-il possible d’augmenter le revenu des planteurs ?
Pour y répondre, nous avons axé nos recherches, questions et entretiens sur deux aspects permettant de le diversifier et/ou de l’augmenter : l’agroforesterie (c’est-à-dire, dans ce cas, l’association de la culture du cacao et d’arbres fruitiers) et la valorisation des sous-produits de la culture.

Au cours de ce rapport, nous tenterons de présenter les différents acteurs de la filière et le contexte dans lequel ils évoluent. Puis nous nous intéresserons aux nombreux problèmes rencontrés par les agriculteurs lorsqu’ils cultivent cet arbre, avant de voir quelles sont les solutions apportées pour y remédier et quelles sont celles qui sont ou devraient être envisagées. Enfin, après quelques critiques adressées à la filière dans son ensemble, nous étudierons plus précisément une piste qui pourrait être intéressante dans l’optique d’une augmentation de revenu.

Lire la suite dans : obouto.com

 *

0a37.jpg0a311.jpg0a82.jpg0a43.jpg

*

Comme tous les peuples africains, les ancêtres des habitants du pays se sont installés sur ces terres il y a des milliers d’années.
Les premiers habitants seraient les Baka (pygmées) ; il en existe toujours dans les forêts du Sud et de l’Est.
Les peuples bantous, quant-à eux, se seraient installés sur ce sol un millénaire avant Jésus-Christ.

Les premiers contacts avec des étrangers seraient intervenus avec le Carthaginois Hannon. Selon une légende, au V° siècle av.J.-C., il aurait atteint le Mont Cameroun (4.095m) et l’aurait baptisé « Char des Dieux ».

*

0a61.jpg

*

Les européens, connurent cette zone à partir des « grandes découvertes » avec les marins portugais et espagnols.
L’équipage de Fernando Pô, entrant dans l’estuaire du Wouri, se serait extasié devant l’abondance des crevettes dans ce cours d’eau qu’ils nommèrent Rio dos Camaroes…origine du nom du pays Cameroun.

Comme tous les pays du continent, surtout côtiers, les peuples subirent les convoitises des portugais-néerlandais-allemands-européens.
Les échanges commerciaux, leur protection et la traite négrière (avec la complicité de certains chefs de tribus)…furent des éléments perturbateurs des organisations politico-sociales existantes.
Pour autant, même de nos jours, le droit coutumier des chefferies est très important.

*

0a110.jpg

*

En 1884, les allemands affirment un protectorat et se lancent dans des travaux importants d’infrastructures (routes, première ligne de chemin de fer, port de Douala, écoles, hôpitaux, grandes plantations – cacaoyers, bananiers, caféiers, hévéas, palmiers à huile etc.).

Mais les indigènes… soumis au travail forcé-châtiments corporels…se libèrent du joug dès la défaite allemande de 1914-1918.
La Société Des Nations confie la grande partie orientale à la France,
et la zone occidentale, proche du Nigéria, au Royaume-Uni.
L’une appliquera une politique d’assimilation, l’autre adoptant celle de l’indirec-rule.

*

0a8.jpg0a8.jpg0a8.jpg

*

Nouvelle guerre mondiale…nouvelle faiblesse…
Ruben Um Nyobe, dirigeant de l’UPC(Union des populations du Cameroun), revendique l’indépendance et la réunification. 
Le mouvement interdit, réprimé par le pouvoir colonial français, entre dans le maquis ; une situation de guerre s’installe en pays Bassas et Bamileke.
Un peuple chez lui gagne toujours …un jour ou l’autre…
La zone française obtient son indépendance le 1er janvier 1960.
Après des années de luttes, le pays est réunifié le 20 mai 1972.

*

0a93.jpg  0a101.jpg 0a51.jpg

*

Aujourd’hui, ce pays de 475.000 km2 abrite 18.4467.692 habitants (34h/km2).

C’est un melting-pot de nombreuses ethnies (280)  où prédominent : semites, hamités, bantous, soudanais, etc et de nombreux métissages.
Il arrive à l’autosuffisance alimentaire à 95% grâce à son économie rurale à 80% produisant des aliments de base pour la consommation locale ; en plus des exportations (bananes, café, coton, cacao, …) et l’élevage.

Les ressources de son sous-sol, (correctement exploitées et redistribuées) : bauxite, fer, cobalt, nickel, manganèse, diamant et gaz naturel, etc….devraient permettre d’améliorer le sort des citoyens…
d’autant qu’une zone littorale d’environ 400 km, bien aménagée, stimulerait le tourisme déjà présent à Kribi et Limbé 
malheureusement, le pouvoir est surtout… présidentiel…avec un chef Paul Biya qui souhaite s’éterniser à la tête du pays…(et le spolier à la Bongo ?).
Notable : le pays attend toujours que soit installé son Sénat….

*

0a80.jpg

*

BONNE CHANCE A VOUS !

***

*

 Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

 

 bonamitie.gif

 



BURUNDI…meurtri !

*
***
*

0a501.jpg

*

Le BURUNDI

*
***
*

 

Le BURUNDI  est un pays de 28.000km2, sans accès à la mer, bordant le Nord-Est du grand lac Tanganyika, qui a obtenu son indépendance de la Belgique le 1er juillet 1962.

Ses 8,5 millions d’habitants…Hutu (85%), Tutsi (14%), Twa (1%)…sont catholiques (82%), protestants (6%), charismatiques (1%) et musulmans (1%).

Malheureusement, en 2004, ce pays était considéré comme le plus pauvre au monde !

*

BURUNDI...meurtri ! dans Pays 0a4Ce pays, dont la capitale est Bujumbura,
organisé en 17 provinces, est constitué d’un vaste plateau
(altitude entre 772 et 2670 m) et 117 communes.

Sa population, à 90% rurale, a pour langue officielle le français Kirundi  et parle souvent la Swahili.

L’économie est très moribonde à cause des guerres civiles incessantes dans la région des Grands Lacs…et des camps de réfugiés qu’elles entraînent.
Le territoire abrite 4 camps du Haut Commissariat des Nations Unies.

En temps de paix, les familles vivent de l’agriculture et de l’élevage qui assurent 50% du PIB.
Malheureusement, comme souvent en Afrique, les cultures vivrières locales ont été délaissées pour celles destinées à l’exportation : café, thé coton…

*

 0a503.jpg

*

Une manne pourrait être trouvé avec le tourisme.
En effet le pays est magnifique :
paysages, flore, faune…avec le lac le plus poissonneux du monde.

Reste à espérer que des industries sauvages ou des spéculateurs peu scrupuleux ne gâchent ce capital naturel !

*

 Image de prévisualisation YouTube

*

Profonde tristesse
certaines pratiques

*

Article complémentaire :
http://osee.unblog.fr/2008/12/05/ 

*

Au Tribunal de Ruyigi …11 personnes ont comparu pour avoir organisé des meurtres rituels sur des albinos au Burundi
Le procès avait été ajourné au 28 mai 2009
( le temps de convoquer les témoins cités par les accusés)…impossible d’avoir des nouvelles depuis…

Les Prévenus ?
- 8 sont accusés « 
d’avoir tué et mutilé des albinos, à commencer par une petite fille du nom de Violette Harerimana le 8 septembre 2008″
-  3  sont accusés de tentatives d’assassinat.

Tous ces « présumés » se livraient à un trafic d’organes humains.
Tous plaident « non coupable » et encourent la prison à vie. 
Les accusés sont des paysans de la province de Ruyigi .

Ce groupe de onze personnes semble composé des exécutants des crimes…
l’enquête du procureur établirait que  les commanditaires se trouveraient en Tanzanie (les albinos feraient l’objet d’un trafic…des sorciers les utiliseraient pour fabriquer des grigris porte-bonheur).

« Je pense que nous sommes parvenus à démanteler le réseau qui est responsable d’une dizaine d’assassinats d’albinos; pour preuve, aucun albinos n’a plus été tué depuis le mois de mars et l’arrestation de ces assassins présumés » (Procureur).

*

Ou en est-on de ce procès ?
Est-on bien certain que ces trafics ont cessé ?

*

0a521.jpg0a520.jpg0a529.jpg0a524.jpg

*

0a507.jpg 

*

A visiter
notamment

 Parc national de la Kibira

*

Perché sur la crête Zaïre-Nil avec 40.000 hectares de forêt préservée,
ce parc est la plus grande région naturelle encore intacte au Burundi.

D’une grande richesse végétale, le parc abrite plusieurs familles de chimpanzés, de babouins, cercopithèques et colobes noirs, ils courent en tous sens à l’arrivée des visiteurs défiant toutes les lois de l’équilibre.
Les 180 km de pistes permettent la surveillance motorisée du massif forestier et l’accès facile aux touristes. On pourra s’enfoncer avec les gardes du parc dans les sous-bois sombres pour découvrir de l’intérieur les charmes de la forêt primaire, accompagné tout au long de la marche par le chant magnifique des oiseaux.

À l’intérieur du massif se trouve également une source d’eau thermale.
L’accès au parc se fait à travers les immenses plantations de thé de Teza et Rwegura qui constituent déjà un véritable spectacle.

*

 

0a530.jpg0a533.jpg 0a531.jpg

*

 Image de prévisualisation YouTube

*

0a513.jpg 0a508.jpg0a510.jpg

*

NEWS

*

=======================================================

Bujumbura
Quelque 16.500 Batwas (Pygmées, en langue nationale, le Kirundi) ont reçu leur première carte nationale d’identité dans le cadre d’un programme destiné à réhabiliter cette catégorie sociale marginalisée du pays, a annoncé, mardi, le directeur général de l’Administration du territoire au ministère burundais de l’Intérieur, Thérence Monabuca.

Les Batwas du Burundi représentent à peine 1% de la population, loin derrière les ethnies majoritaires des hutus (85%) et tutsis (14%), selon des statistiques qui datent néanmoins de l’époque coloniale.

Ces « sans terres » vivent en vase clos du fait de leur marginalisation sociale, économique, politique et culturelle.Les avantages que les autochtones du Burundi vont tirer de la carte nationale d’identité sont, entre autre, le droit de se faire inscrire au ficheir électoral ou de se porter candidat, celui de faire scolariser et soigner gratuitement leurs enfants, a laissé entendre le directeur général de l’Administration du territoire au ministère de l’Intérieur.

Au niveau national, le ministère devait avoir déjà délivré gratuitement un peu plus d’un million d’autres cartes nationales d’identité à ceux qui n’en avaient pas jusque-là, toujours dans le cadre des préparatifs électoraux en cours au Burundi.

Le constat déjà effectué par les services du ministère de l’Intérieur est que, dans 80% des cas, ce sont les femmes qui ne détenaient pas de cartes nationales d’identité, surtout en milieu rural où elles se déplacent rarement loin de leur cadre de vie restreint.Quelque 400.000 cartes ont pu être délivrées en trois semaines d’une vaste campagne de mobilisation de l’électorat.

Les lenteurs et cafouillages administratifs qui entourent la délivrance de la carte nationale d’identité ont poussé, lundi, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à reporter d’une semaine le début du recensement électoral initialement prévu le 14 janvier prochain.

====================================================================

 

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

0a504.jpg

 bonamitie.gif



BURKINA Faso…intégrité ?

*
***

BURKINA FASO 

*
***
*

0aburkina.gif

*

 

Le BURKINA Faso (signifiant : Pays des hommes intègres) est un, pays d’Afrique de l’Ouest sans accès à la mer.
Ses habitants sont les Burkinabè.
La capitale, Ougadougou, est située au centre du pays.
Ex-Haute-Volta,
il est membre de l’union africaine (UA) et de la  CEDEAO.
Depuis janvier 2008  le Burkina Faso  fait partie, pour deux ans, du Conseil de Sécurité de l’ ONU en tant que membre non-permanent. 

*

0aburkina5.gif

*

Son territoire, de 274.200 km2, est :
- divisé en 13 régions
- subdivisé en 45 provinces, 350 départements,
- aménagé en 359 communes de plein exercice (dirigées par des maires élus) et 8 000 villages environ.

Langue officielle : le français
mais de nombreuses langues nationales sont parlées (plus courantes : le mooré, le dioula, gulmancéma et le foulfoulde).

Depuis son indépendance de la France le 5 août 1960,
le pays a connu plusieurs régimes politiques de l’État de droit à l’ État d’exception ;
mais depuis de 1991, il a un système politique démocratique 
ayant adopté une constitution par voie référendaire et en organisant des élections présidentielles-législatives.

*

0aburkina6.gif

*

Aujourd’hui, les 15.264.735 citoyens du pays bénéficient d’ institutions républicaines  :
-  élections du Président de la 4e République 
- élections législatives en 1992, 1997, 2002 et 2007
- installation de la chambre des représentants
- mise en place de l’appareil judiciaire
etc/

Comme la plupart des pays au monde,
cette démocratie à donc 3 pouvoirs :
- le pouvoir exécutif assuré par le Gouvernement,
- le pouvoir législatif (Assemblée Nationale et Chambre des Représentants)
- le pouvoir judiciaire
mais aussi d’autres institutions… notamment :
- le Médiateur du Faso
- le Conseil Économique et Social (CES),
- le Conseil Supérieur de l’Information (CSI),
- la Commission Nationale de la Décentralisation (CND).

Ne sent-on pas que l’organisation de la France  a servi de modèle ?

*

*0aburkina41.jpg0aburkina44.jpg0aburkina40.jpg

*

Le Burkina Faso est un pays en voie de développement.
Cette situation s’explique par la faiblesse :
- des ressources naturelles,
- des prix de ces ressources naturelles sur le marché mondial,
- l’aridité des sols
- l’absence de mise en valeur durant la période coloniale,
- la démographie.

L’agriculture représente 32% du PIB et occupe 80% de la population active 
(prioritairement l’élevage mais également, cultures de sorgho, mil, mais, arachides, riz, etc.)

*

 0aburkina20.jpg0aburkina22.jpg0aburkina48.jpg

 

Premier producteur africain de coton,
avec 700 000 tonnes en 2006 destinées principalement à l’exportation,
son économie résiste courageusement à la chute des cours mondiaux.
Des créateurs de Mode offrent de belles  réalisations !

Malheureusement le chômage éloigne des millions de citoyens vigoureux-courageux à l’étranger !
(ex : 3 millions de Burkinabè vivent en Côte d’Ivoire…provoquant une crise en 2003 et le retour de 300.000 migrants …alors qu’avaient eu lieu des expulsions massives du Ghana en 1967 ).

Les tensions redeviennent importantes avec la Crise financière mondiale !
Comment ne pas comprendre qu’il faut revoir les dogmes du commerce mondial ?…
quand on sait que dans ce pays aussi 1/3 de la population vit en dessous du seuil de pauvreté !

Heureusement pour ce peuple,
(selon la banque centrale des états de l’Afrique de l’ouest) 
ces migrants rapatrient tous les ans des dizaines de milliards de  francs cfa.

Mais au lieu d’aides …
Pourquoi piller aussi ce pays ?
Pourquoi ne pas payer correctement ses productions ?
(OR, cuivre, fer, zinc, coton…)
Pourquoi exporter chez lui les produits qu’il pourrait auto-produire en créant des circuits économiques pérennes ?

Le Burkina Faso  est adhérent à l’autorité de liptako-goiurma 
chargée de prévenir les crises alimentaires et les sécheresses par la coopération de chaque pays membre.

Pourtant le pays n’est pas épargné…

*

0aburdkina80.jpg

*

Reste la manne touristique ?
Nombreuses propositions de location vous attendent

*

0a904.jpg0aburkina88.jpg0aburkina47.jpg

*

Quelques données économiques
 (selon le Québec Institut de la Statistique 2007)

*

0a900.jpg0a900.jpg0a900.jpg

*

Produit Intérieur Brut : $7,136 milliards
Produit Intérieur Brut par habitant: $483 
PIB en parité de pouvoir d’achat (PPA) : $1185
Produit Intérieur Brut (PIB)
Taux de croissance réelle: 3,50 % (2006)
Taux d’inflation 6,40 % (2006)
Exportations: $835 millions
Importations:$1745 millions *

*

0a903.jpg0a905.jpg0a902.jpg

*

 

Image de prévisualisation YouTube

*

0afriqdimanch.gif

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Jumelages et coopérations décentralisées

Drapeau de la France Loudun depuis 1967 – Italie San Miniato/italie (1997)

Koweït Koweit City (1998) – Drapeau de la Belgique Leuze en Hainaut/Belgique (2002)

*

Accords  de coopération

Drapeau de la France Lyon/1994 – Drapeau de la France Grenoble/1999

Drapeau du Canada Québec/Canada/2000 – Ghana Kumasi/ghana/2003

Italie Turin/italie/2003 – Drapeau de la Suisse Genève/suisse/2003

Drapeau de la France Bordeaux/France/2005 – Maroc Marrakech/Maroc/2005

Drapeau de la République de Chine Taipei/Taiwan/2008

*

 0aburkina50.jpg

*

 Image de prévisualisation YouTube

*

0aburkina33.jpg 

*

 0a907.jpg

 *

bonamitie.gif

*



BOTSWANA ? par là !

*
***
*

BOTSWANA

*
***
*

0a8.jpg

*

Le Botswana est un pays d’Afrique du Sud qui n’a aucune ouverture sur la mer…ce qui semble l’avoir un peu préservé de la traite des esclaves.
La fin du XIX° siècle fut assez mouvementée par la venue des tribus migrantes Ndebele et celle de colons Boer fuyant le Transvall en guerre.

*

BOTSWANA ? par là ! dans Pays 0a51Actuellement,
les 581.726km2 du pays
abritent une population de 1.800.000 habitants
(3h/km2) majoritairement issu de 2 ethnies…
ce qui permet une grande intégration des citoyens à l’égard du
régime républicain (avec
une démocratie représentative et un système judiciaire indépendant).

L’économie, prospère, a un PIB représenté à :
43% par les services
48% par les mines
4% par l’industrie
5%  par l’agriculture.

*

Après ses déboires avec le colonialisme britannique
(comme la majeure partie des peuples de la zone)
Seretse Kham

leader de l’opposition,
mena son pays à l’indépendance du Royaume Uni
le 30 septembre 1966.

Réélu 2 fois, il apporta à son pays une grande stabilité et un développement enviable : seul pays au monde à présenter une croissance de 9% par an de 1970 à 2000 !!!

*

0a88.jpg

*

Certes le pays a un sous-sol riche de cuivre-nickel-charbon…
avec, plus récemment du pétrole…
mais il est surtout le 3° producteur mondial pour les diamants ;
ce qui le lie à l’économie de l’Afrique du Sud voisine
(avec laquelle il partage l’administration d’une ethnie.)

*

0a43.jpg0a403.jpg0a5.jpg

*

Ce pays  exemplaire sur le plan de sa gestion est le moins corrompu d’Afrique. Peu belliqueux, il dû se doter d’une armée en 1977 pour se défendre d’attaques provenant de Rhodésie (Zimbawe).

Cet effort lui permet d’avoir 12.000 hommes capables-disciplinés :
- luttant contre le braconnage,
- aidant en cas de catastrophes
- participant au maintien de la paix en Afrique.

Petit bémol, les troupes sont  formées aux États-Unis 
le gouvernement a dû accepté un accord bilatéral
d’immunité de l’armée américaine
suivant l’article 98 du Statut de Rome.

*

0a31.jpg0a6.jpg0a7.jpg0a24.jpg

*

Un magnifique plateau valloné  constitue le territoire qui recèle un des plus grand désert de la planète…celui de Kalahari…recelant peut-être quelques richesses encore inconnues ?

En attendant, le développement touristique devrait apporter une manne non négligeable !

*

0a33.jpg

*

 

Image de prévisualisation YouTube

*

 0a55.jpg0a77.jpg0a70.jpg0a71.jpg

*

Image de prévisualisation YouTube

*

0a101.jpg

*

0a100.gif

*

Bref
un des pays les plus « chanceux »
d’Afrique
tant sur le plan de sa gouvernance
que celui de ses ressources naturelles

s’il n’y avait le fléau du Sida !

*

Image de prévisualisation YouTube

*

 

Les paysages du Botswana ont inspiré de nombreux romans-écrivains qui développèrent la littérature du pays.

Par exemple :

- Bessie a fui le régime de l’apartheid en Afrique du Sud pour vivre-écrire sur le Botswana
(de 1964 jusqu’à sa mort elle a vécu à Serowe où ses plus célèbres ouvrages, When Rain Clouds Gather, Maru, et A Question of Power sont exposés) ;

- Norman Rushui  qui a servi au titre de directeur du corps de la Paix (1978- 1983), et utilise ce pays comme décors pour ses livres (mettant en scène la communauté expatriée) ;

Susan Williams,  historienne britannique, dans The Triumph of Seretse Khama and His Nation (racontant l’histoire du mariage et des luttes de Sir Seretse Khama  et Lady Ruth williams Khama).

*

0a222.jpg0a.jpg0a333.jpg

*

Enfin

Mpule Kwelagobe 

élue à Chaguaramas Miss univers 99
(dans la nuit du 26 mai devant plus d’un milliard de téléspectateurs)
a contribué à populariser le Botswana

*

bonamitie.gif



BENIN ?…Grave !

 

Le BÉNIN

***

*

Dans les temps anciens le pays, (qui a eu comme tous plusieurs noms), était constitué d’une multitudes de communautés regroupées autour d’un lignage. Lorsque plusieurs s’associaient des chefferies plus importantes  vivaient ensemble sans réelle organisation politique, mais dans le respect des traditions orales et des anciens. 

*

0a1.jpg

*

Sous le nom de Dahomey, une entité politique organisée-très originale devint un royaume dominant dans la région.
Le roi Houégbadja avait même à sa disposition des femmes amazone anciennes chasseresses d’éléphants !
Cette société devenue complexe-raffinée-efficace était aussi violente-sanglante… notamment lors des funérailles royales accompagnées de sacrifices humains.

Dès le XVII° siècle les royaumes de cette partie de l’Afrique se structurent autour des villes d’Allada, Hogbonou et Abomey…Ils prospèrent avec le développement du commerce local ; puis avec celui des comptoirs Néerlandais, Portugais, danois anglais, et français installés le long de la « côte des esclaves » …Les faibles sont attrapés et vendus en toute impunité.

Quelques exemples à Ouidah :
1650 construction d’un fort anglais
1664 installation de missionnaires capucins bretons
1704 construction d’un fort français ;
et en 1752 installation des Portugais à Hogbonouqu’ils rebaptisent PORTO NOVO en 1782.

Dans la première moitié du XIX° siècle, le roi Guézo du Dahomey
développe la culture du palmier à huile et introduit de nouvelles cultures (maïs, tomate, arachide, tabac). Des villages réguliers et propres, et des cultures bien ordonnées couvrent le pays.

*

0a22.jpg

*

Aujourd’hui,
le territoire couvre une superficie de 112.322 km2, a 670km de côte avec le fleuve Niger, plus une ouverture sur l’Atlantique.
Indépendant depuis le 1 août 1960, il a adopté le nom de Bénin en 1975.

BENIN ?...Grave ! dans Pays 0a90Sa capitale officielle est Porto Novo
mais la principale ville économique est Cotonou.

Les 8.791.833 habitants ayant pour langue officielle le français sont organisés au sein d’une
République coopérative et solidaire

pionnière du multipartismes en Afrique.

*

0a80.jpg0a11.bmp0a2001.bmp

*

Malheureusement
après la traite des noirs
(avec la complicité des leurs)
perdurent une traite pas assez réprimée…
celle des enfants.

*
***
*

Image de prévisualisation YouTube

*
***
*

 0a1112.jpg

*

============================================================

0a111 dans PaysLe coton est la principale culture exportée au Bénin. 98% des fibres de coton sont exportées. L’industrie textile (filature, tissage/tricotage, teinture, confection) se limite à quelques entreprises. La fibre de coton du Bénin a une bonne réputation sur les marchés internationaux.

Cependant, la production de coton au Bénin détient un triste record en ce qui concerne la santé des producteurs, l’environnement, le revenu net des agriculteurs et l’implication des femmes dans la production.

Nous souhaitons vous apporter des informationspratiques sur le projet « Benin Organic Cotton » qui est exécuté par l’ONG béninoise OBEPAB avec le soutien d’Agro Eco, une société hollandaise (consultant en agriculture biologique). L’objectif principal du projet est d’améliorer les conditions de vie des producteurs de coton au Bénin.

Le coton pousse dans 90 pays dans le monde. Les revenus de dizaines de millions d’agriculteurs dépendent du coton. Les revenus du coton permettent aux agriculteurs d’acheter de quoi se nourrir, d’améliorer leurs conditions de vie et d’investir dans des activités de production.

Les prix du coton font ou défont les revenus des agriculteurs, les organisations de producteurs de coton jouent un rôle clé dans le développement de l’agriculture et de la société. Les périodes où les agriculteurs sont payés marquent souvent le début d’une phase d’évènements socioculturels, de consommation et d’investissements. Quand nous parlons de coton, nous parlons d’ êtres humains…/…
Voir le site sur le coton

=========================================================

*

0a301.bmp0a200.bmp0a300.bmp0a302.bmp

*

Ce pays de 40 ethnies différentes (49% Fons),

surnommé le « Quartier Latin » en raison de formation et la qualité de ses cadres…(permettant une liberté de la presse remarquée par Reporters sans frontières – 23° place…70 radios privées, 4 TV privées, 1000 journalistes/
formés sur le tas)

est un des rares n’ayant pas un sous-sol riche
(du moins à ce-jour).
Il mise donc,
(en plus comme partout d’une lutte accrue contre la corruption), 
sur sa filière coton, et des produits agricoles comme l’huile de palme…
espérant en une extension de son  secteur touristique.

*

0a4.jpg0a98.bmp0a2.jpg

*

Alors, si vous prévoyez des vacances en Afrique
pensez à ses belles plages, ses villages lacustres, les sites remémorant sa tragique période de l’esclavage.

*  

0a21.jpg

*

0noelheadr.gif

*



ANGOLA…Martyr !

 

ANGOLA

***

*

L’Angola, pays d’Afrique de l’Ouest de 1 246 700km2 abritant 12 531 357habitants, fut habité dès les premiers siècles de l’Ère Chrétienne par les Khoisans ; peuple vivant de chasse et de cueillettes, ne connaissant ni le fer, ni l’agriculture et à l’organisation sociale égalitaire.

Puis, par vagues successives plusieurs tribus Bantous prirent possession de l’espace, soit en repoussant les premiers occupants vers le sud, soit en se métissant avec eux. Connaissant métallurgie-agriculture, leur organisation sociale était hiérarchisée mais les terres collectives, non vendables …souvent cultivées par des esclaves-prisonniers de guerre ou criminels.

Enfin, les Bakongos dominèrent la région.
C’est eux que connurent les premiers européens découvrant ce continent.

*

  00a09.gif

*

Les Bakongos créèrent une civilisation puissante.
Le royaume Kongo (le « pays de la panthère ») était à son apogée lors de l’arrivée du portugais Diego Cao en 1482  ; grâce à l’échange d’objets de fer (armes, houes) contre de l’ivoire avec les peuples de l’intérieur. 
Les dignitaires portaient un chapeau léopard en guise de couronne ; animal sacré car considéré comme symbole de l’intelligence.

*

0a.gif

*

Arrivés à chasser les portugais en 1618, ils durent affronter les espagnols (1630) cherchant des esclaves pour Cuba et les hollandais (1650) avant de retomber sous la coupe des portugais ; qui en 1671 imposèrent un quota d’esclaves à fournir.

Pour remplir ce quota, les bakongos étaient poussés à faire la guerre aux ethnies voisines. Ce n’est qu’en 1836 que le Portugal interdit la traite des noirs.
l’Angola est le pays africain qui a été le plus dépeuplé !

*

0a19.jpg0a32.jpg0a402.jpg

*

A la fin du XIX° siècle, les portugais, au bout de 174 campagnes militaires en utilisant les guerres inter-ethniques africaines, contrôlèrent tout le pays. Ils firent construire un chemin de fer de Luanda vers l’intérieur afin de relier la capitale aux mines et développer les exploitations de café, sucre ainsi que la sylviculture.

Finalement, après une guerre de libération, ce peuple obtint son
indépendance le 11 novembre 1975.

*

 0.jpg0a07.jpg0a014.jpg

*

Malheureusement,  deux factions principales s’effrontèrent pour le pouvoir.
Le mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA) communiste (soutenu par l’URSS) et l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (UNITA) anticommuniste (soutenue par les USA).

La guerre civile dura plus de 20 ans, fit plus de 500.000 morts, 4 millions de déplacés… plongea ce pays dans le chaos et la famine.

*

0a070.jpg

*

Aujourd’hui le pays vit sous le régime d’une république présidentielle organisé en 18 provinces.
Sa langue officielle est le portugais, avec 5 langues bantoue ayant le statut de langues officielles (il y en a 40 autres !).
La population est très jeune (43,3% de 0-14 ans et 53,98% de 15-65 ans),
l’espérance de vie limitée à 37 ans pour un homme et 40 ans pour une femme.

L’aide internationale est indispensable !
Au titre de réparation et pour subvenir aux besoins des 400.000 réfugiés venus de la République Démocratique du Congo.

*

0a016.jpg0a015.jpg0a022.jpg0a012.jpg

*

Espérons que leurs exportations de café, sucre, fer, diamant et depuis 1954 pétrole… serviront à développer leurs infrastructures et au bien-être des angolais !
Et non, là aussi, à faire la fortune des prédateurs étrangers…

*

 0a0501.jpg0a401.jpg0a011.jpg

0a030.jpg

*

Les angolais(e)s ?
Un peuple martyr qui mérite
de vivre en liberté dans son beau pays
avec la PAIX !

*

 0a020.jpg

*

Image de prévisualisation YouTube

*

0gifafr.gif



ALGERIE

 

L’Algérie


« c’est un beau pays, l’Algérie »
chantait Serge Lama

 Quel est ce pays ?
 (avec lequel la France partage une histoire récente)

***
*

Le sol algérien était habité il y a 2 millions d’années comme en témoignent les sites archéologiques.
Dans l’Antiquité, il connu la domination des phéniciens, des romains, des Vandales etc.
Puis des tribus nomades prirent, à tour de rôle, l’avantage jusqu’à la dynastie berbère des Zirides qui régnèrent sur l’Ifriqiya vers 973 et s’implantèrent jusqu’à Cordoue.
Comme toujours des divisions facilitèrent l’ascendant d’autres prétendants comme les Hilaliens, puis les Almohades en 1127.

*

0a00.gif

*

La civilisation  arabe régna de 711 à 1492 en Afrique du Nord et Andalousie, à travers plusieurs dynasties, jusqu’à la Reconquista  espagnole.
Ceux qui furent chassés alors d’Europe  regagnèrent leur terre ancestrale et modifièrent sensiblement la structure de la société par les apports d’une autre culture.

*

0a33.gif

*

De 1515 à 1830, l’Algérie  fit partie des pays connaissant l’invasion-domination de l’Empire Ottoman.

Peuple colonisateur, il fut lui même colonisé par d’autres.
S’agissant de l’Algérie, elle connu la conquête française qui se termina le 5 juillet 1962 par son indépendance. (Vidéo ci-dessous).
L’Algérie nouvelle est-elle plus heureuse ?
Pour ma part je pense que chaque peuple a droit de vivre libre de toute occupation…et qu’il appartient à l’ensemble de tous les citoyen(ne)s de décider du chemin à prendre./

*

Quelle est la situation actuelle du pays ?

*

0a.jpg

*

Le pays est membre de l’ONU, de l’UA (Union africaine), de la Ligue arabe et depuis 1989 de l’Union du Maghreb  dont il est un des fondateurs.

Sa Constitution  affirme :
- ses fondements : arabité, amazighité et l’Islam sunnite comme religion d’état
- sa forme républicaine
. avec un président élu pour 5 ans, qui nomme le gouvernement et 1/3 de la chambre haute
. avec un bicaméralisme affaibli par la puissance du pouvoir exécutif – députés de la chambre basse élus pour 5 ans-.
- la liberté de culte
  avec imams-prêtres-rabbins
. sous tutelle et payés par l’État
. interdit de prosélytisme avec restrictions renforcées par  l’ordonnance 06.03 du 28 février 2006 et la Loi du 6 septembre 2006
. obligation d’apprendre la Charia dans toutes les écoles à tous les niveaux.

En fait il y aurait 50.000 protestants et 11.000 catholiques.

*

0a45.jpg 0a41.jpg0a40.jpg

*

La population algérienne,  jeune (presque 50% de moins de 19 ans), concentrée à 60% dans les villes, vit à 90% dans le nord du pays, près du rivage méditerranéen. 
L’administration se réalise grâce à 48 wilayas (équivalent du département), ayant chacune une assemblée d’élus, dirigée par un préfet nommé par le président.
L’alphabétisation atteint 78,7% ; l’école étant obligatoire de 6 à 15 ans.

*

0a22.gif

*

Pourquoi le flux migratoire est-il important ?
Voilà une question que l’on pourrait se poser car le pays recèle de ressources énergétiques importantes !
C’est le 3ème PIB de l’Afrique avec 173,3 milliards de dollars
(derrière l’Afrique du sud 300,4 milliards et le Nigéria 220,3 milliards).
Il peut rembourser, grâce au pétrole, sa dette par anticipation la faisant passer de
- 4,7 milliards en 2006 à
- 880 millions en 2007.

Il est pour
le gaz : 5ème producteur mondial et 4ème exportateur
le pétrole : 13ème producteur mondial et 9ème exportateur.
Il possède du fer, de l’or, du zinc, de l’uranium etc…etdétient une des plus importantes réserves mondiale de lithium ; indispensable comme combustible pour les voitures électriques du futur…

C’est, mondialement,  le : 1er producteur de fèves vertes, 5ème de figues, 6ème de dattes, 9ème   d’abricots et 10 ème d’amandes.

Sa croissance varie de 7,1% pour le BTP à 1,9% pour l’agriculture ; en passant par 5,8% pour les hydrocarbures et 5,6% pour les services.

Surtout, il est le 1er pays méditerranéen pour le flux des investissements avec 59 projets pour un montant de 5,857 milliards de dollars.

Là aussi les richesses ne sont pas-peu ou mal partagées !

Une explosion n’est-elle pas à prévoir ?

*

 0a60.jpg0a60.jpg0a60.jpg

***
*

 Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

 0a42.jpg

*



AFRIQUE du SUD…l’aurore ?

* 

Dans la liste des pays africains
(ordre alphabétique)

l’AFRIQUE du SUD

est en tête

*

0afriksud2210.jpg

*

Quel est donc ce pays ?

***

*

D’emblée ne peut-on dire qu’après les tristes années de l’Apartheid…ce pays devrait être à l’aurore d’une nouvelle vie…
- si ses dirigeants se conduisent en hommes dignes-responsables
- si les trusts apatrides-prédateurs ne les déstabilisent pas
- si les rancoeurs sont enterrées…

*

 0afridkboers.jpg

*

L’Afrique du Sud, pays indépendant depuis le 31 mai 1910, compte 49.320.500 habitants à majorité noire (79,3%) avec un peu plus de 9% de Blancs-9% de métis et 2,6% d’asiatiques.

Habité 40.000 ans avant Jésus-Christ par les Khoisans, il a été investi par les peuples Bantou vers 500 ans ; ceux-ci essaimant, au fil des siècles, sur l’Afrique Noire.

En 1488, son Histoire européenne commence avec le Navigateur portugais Bartolomeu Dias, puis Vasco de Gama (1499) qui passe par le Cap de Bonne Espérance afin de rejoindre l’Inde et ses épices.
Une « colonie » s’installe, en 1652,  afin de ravitailler les nefs de la Cie Hollandaise des Indes Orientales.
Les colonies de peuplement arriveront plus tard par vagues, suite, notamment, aux guerres de religions.

Les « blancs » français et hollandais semblent s’être bien entendus avec les autochtones…
mais, arrivant plus tard, des impérialistes anglais voulurent les territoires où des mines furent découvertes…
Deux guerres des « Boers » laisseront des traces ignobles ;
surtout la 2ème montrant des atrocités pouvant s’apparenter à des
« Crimes contre l’Humanité » !

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Si pour les peuples du monde entier
l’Afrique Noire c’est surtout une faune et une flore incroyablement variées, voire mythiques-magiques qui portent aux rêves et suscitent des légendes ;
pour les affairistes
c’est surtout un sol regorgeant de richesses minérales incomparables
!

*

0afric611.jpg

*

La caractéristique de l’Afrique du Sud ?
1er producteur mondial de diamants
grand exportateur d’or, charbon, uranium…

***

Trois capitalesPrétoriaadministrative
Le Caplégislative
Bloemfonteinjudiciaire

*

0afriksudmines2.jpg

0afriksudmines.jpg0africmine.jpg0afriksudmines3.jpg

*

Les richesses minières sont donc présentes… faisant de l’Afrique du Sud (forte d’infrastructures modernes réalisées par la population européenne)…la 1ère puissance économique du continent africain…dont il  réalise 1/4 du PIB !

Mais, là aussi, les bénéfices ne sont pas équitablement répartis !
Alors une masse d’exploités vivent dans la misère des townships !

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Selon l’indicateur du développement humain du Programme des Nations unies pour le développement , l’Afrique du Sud a reculé de 35 places dans leur classement entre 1990/2005, constatant l’appauvrissement général de la population.
Le nombre de personnes vivant en dessous du seuil d’extrême pauvreté a doublé en dix ans, passant de 1,9 à 4,2 millions, soit aujourd’hui 8,8 % de la population.
Près de 40% des villes en Afrique du Sud sont composées townships et cette différence entre les riches et les pauvres est très visible ainsi que très présente, elle crée à l’origine beaucoup de tension entre les deux classes sociales. Plus de 43 % de la population vit avec moins de 3 000 rands (260 euros) par an. Le chômage a un taux officiel de 23,2%selon l’oit mais les syndicats l’estiment proche de 40 %.

*

0a62.jpg0africpretoria.jpg0a61.jpg

*

Après une période d’observation,
l’euphorie de la fin de l’Apartheid et la naissance d’une classe moyenne semblent ne plus satisfaire un peuple …qui prend tous les blancs comme fautifs.

La hausse de la criminalité
(541 fermiers blancs ont été massacrés entre 1998
et 2001)
incite l’émigration massive,
surtout en Australie ou Nouvelle Zélande (on pense que près d’un million de sud-africains blancs auraient quitté le pays depuis 1994).

Or, les fermiers blancs cultivaient la terre…; les populations qui ont succédé la laisse en friche…Des famines terribles perdurent dans certaines zones.


De nombreux Africains ont immigré en Afrique du Sud pour gagner plus d’argent que dans leurs pays d’origine, mais le sida et la criminalité les font retourner dans leurs villages natals au bout de quelques années. (En mai 2008, Johnesbourg et d’autres villes du pays connaissent de violentes émeutes anti immigrés qui font environ 50 morts, 25 000 sans-abris)

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Tout finira-t-il par des danses-chansons ?

 

Depuis quelques mois, la population manifeste son mécontentement face à la politique du président Jacob Zuma, élu il y a trois mois, notamment sur son programme de lutte contre la pauvreté.
Parmi les principaux griefs évoqués par les Sud-africains :
- les 500 000 emplois promis par le chef de l’Etat
- le chômage établit à 23, 5%
- l’augmentation de l’électricité à environ 30% en juillet, etc.

*

0afrikmandela.jpg0afrikmandela.jpg0afrikmandela.jpg

*

Article complémentaire
http://osee.unblog.fr/2009/02/11

Nelson Mandela

*

0afriq.gif



12345

Gaullistes de Marseille |
Le gaulois fait des siennes |
DIA = A gauche toute |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mouvement des Autonomistes ...
| justiceetvaleurs
| actualité et infos décortiq...