NIGERIA…plaignons ?

*
***
*

NIGERIA

guérilla permanente ?

*
***

0a7.jpg

***
*

Pays d’Afrique de l’Ouest, il connut une civilisation importante avec la domination des Noks du VI°siècle avant JC au III° après JC.
Puis les Houssa
(Nord) et les Yoruba (Sud-ouest) prirent le contrôle du territoire.

Pays d’échanges entre les Berbères d’Afrique du Nord et les multiples ethnies dont les peuples des forêts du reste du continent,
les premiers contacts avec les européens furent ceux avec les Portugais dès 1486 ;
suivis des Anglais à dater de 1553, qui créèrent des ports destinés aux trafics des esclaves enlevés pour servir dans les colonies américaines.

*

0a6.jpg 0a81.gif 0a9.jpg

*

De nos jours le Nigéria  est le pays le plus peuplé du Continent avec 152 millions d’habitants émanant de 250 ethnies ; dont les principales sont les musulmans Houssa  et les Chrétiens Yoruba.

Ayant acquis son indépendance en 1960, fréquemment secoué par des révoltes ou des coups de force, ses 36 États ont pour capitale fédérale Abuja depuis 1991.  

Malheureusement, à cause de la corruption, cet État est le seul pays pétrolier où règne la misère malgré sa seconde place pour le PIB du Continent, après l’Afrique du Sud  et avant l’Algérie.

*
***
*

Image de prévisualisation YouTube

*
***
*

Les instances d’observation-contrôle estiment à 90 milliards les fuites illégales des capitaux, soit 10 milliards par an…entraînant pour ce peuple des conditions de vie inacceptables avec une espérance de vie de 44 ans, une mortalité infantile de plus de 20% et des problèmes de santé importants (paludisme, choléra, polio,méningite, sida…).

*

0a142.bmp0a5.bmp0a172.bmp

*

Si on est humaniste et démocrate
on ne peut qu’approuver les mouvements demandant
la propriété-gestion-distribution
des ressources de leur pays

MAIS
pas par la violence ou des crimes contre des innocents ! 

De fortes tensions entre musulmans et chrétiens provoquent des meurtres intolérables.

Dans le delta du Niger (où sont extraits les hydrocarbures) :
les Ijaws, se soulèvent régulièrement contre le gouvernement accusé de corruption et pollution ;
 le MEND,
(mouvement d’émancipation), bien armé-entraîné vise les intérêts étrangers (enlèvements contre rançons).
Tous voulant que l’argent des ressources naturelles profite à toute la population !

*
***
*

Image de prévisualisation YouTube

*
***
*

0a21.bmp 0a22.bmp0a181.bmp

*

Comment ne pas réagir :
devant ces déchaînements de violences ?
ces fuites civilicides des fonds monétaires ?

*
***
*

Image de prévisualisation YouTube

*
***
*

Comme partout dans le monde
les enfants ne demandent qu’à jouer-apprendre
pas à subir des violences ou être envoyés aux combats fratricides !

*

0a29.gif0a27.bmp0a231.jpg

*

Puisse la raison l’emporter !

***
*

NIGERIA...plaignons ? dans Pays 0bonlundi20

CELIBATAIRE africain

*
***
*

Le Célibataire et l’Éternel

*
***
*

CELIBATAIRE africain dans Contes 0a807Il existait, dans le village de Kutu, un garçon d’une vingtaine d’années.
Contrairement à ses amis du village, ce garçon ne voulait pas se marier. Il préférait vivre d’abord avant de s’engager sur cette voie de mariage.

Mpia vivait sans se soucier ni de l’avenir, ni de ses parents, ni encore, de ses frères et soeurs.

Un jour, à l’issue du conseil de famille, Mpia décida de faire un voyage dans le royaume des cieux, pour demander à l’Eternel les raisons de son célibat. Ses soeurs et frères marquèrent leur accord et Mpia se mit à préparer son voyage avec tout le sérieux possible.

*

0a800.jpg0a800.jpg0a800.jpg

*

Au premier chant du coq, le jeune homme se réveilla et quitta le village pour un long voyage. Escaladant monts et collines, il arriva devant Ndungu, qui l’interpella :

- Mpia ! Mpia ! Mpia !

- Me voici !

- D’où viens-tu ? où vas-tu ?

- Je viens du village Kutu, dans le Mayi-Ndombe ! Je m’en vais voir l’Éternel en vue de m’enquérir, personnellement, du mobile de mon célibat. Je pense trouver des explications auprès de l’Éternel.

- Ah ! bon ! Tu me parais intéressant, Mpia !

- Comment ?

- Tu es intéressant pour moi !

- Que puis-je faire pour toi alors ?

- Quand tu verras l’Eternel, ne lui parle pas de ton cas, mais parle-lui de ma situation. Demande-lui de dire pourquoi je pique fort quand les hommes me mangent ?

- C’est entendu, Ndungu ! Je lui ferai part de ta préoccupation !

- Alors, Ciao !

- Ciao !

*

0a222.jpg

*

Sur ce, le jeune homme continua son chemin. Il marcha pendant des heures et des heures sans pouvoir se fatiguer. Il arriva dans une vallée : trois belles filles pilaient le manioc. A la vue du garçon, elles crièrent toutes ensemble :

- Oh ! Oh ! Oh ! Quel beau jeune homme ! D’où viens-tu ? Où vas-tu ? Pourquoi voyages-tu tout seul ? As-tu un problème sérieux ?

- Bonjour les belles filles ! Je m’appelle Mpia ! Je viens du village de Kutu, dans le Mayi-Ndombe. Je viens donc de très loin. Je m’en vais voir l’Éternel pour lui demander les raisons de mon célibat. Toutes les filles m’adorent mais moi je ne veux épouser aucune d’elles. C’est pour cela que j’ai décidé de rencontrer l’Éternel à ce sujet !

- Ah ! bon ! Tu es vraiment un jeune homme très intéressant pour nous ! Nous avons besoin de toi ! Nous comptons beaucoup sur ta grandeur d’âme ! Et bien, écoute : Quand tu verras l’Eternel, il ne faudra pas lui parler de ton cas. Mais parle lui de notre problème : Pourquoi nous les femmes devons-nous préparer, tous les jours, à manger pour les hommes ?

- Entendu ! Toutes vos plaintes seront transmises à l’Eternel ! Au revoir ! Et, peut-être à très bientôt !

*

0a803.jpg0a803.jpg0a803.jpg

*

Le jeune homme continua son bonhomme de chemin… Il arriva sur le Mont des orangers.

Un oranger l’appela :

- Jeune homme ! Jeune homme ! Jeune homme ! Pourquoi te presses-tu ? D’où viens tu d’abord ? Où vas-tu en ce moment ? Quel est exactement ton problème ? Puis-je connaître ton nom ?

- Je me nomme Mpia. Je viens du village Kutu. Très loin, dans le Mayi-Ndombe. En ce moment précis, je m’en vais voir l’Éternel, Créateur du ciel et de la terre, Maître de l’univers, pour lui demander le mobile de mon célibat.

- Ah ! bon ! Tu es vraiment très intéressant ! Je te trouve très sympathique ! Je te félicite pour ton courage et ta volonté de rencontrer l’Eternel. Mais quand tu verras l’Eternel, il ne faudra pas lui parler de ton problème, mais parle Lui du nôtre : Pourquoi les oranges sont-elles généralement aigres ?

- D’accord, c’est entendu ! Ciao !

- A la prochaine !

*

0a181.jpg

*

Sans se fatiguer, Mpia continua sa route. Il arriva aux Étangs Noirs. Là, il aperçu Ngando, un caïman vilain aux yeux rouges, dont le corps est couvert d’écailles. Cet animal aquatique avait la réputation d’avaler tout individu qui se moquerait de sa laideur. Dès qu’il vit le jeune homme passer devant les Étangs Noirs, il s’écria :

- Jeune homme ! Jeune homme ! Où vas-tu ? Qui t’a autorisé de passer par les Étangs Noirs ? Quelles nouvelles ? Manishima ? Nag a Def ? Ephata ?

- Lo Bessete ! Je viens du village Kutu ! Je m’en vais voir l’Éternel afin qu’il me dise la raison de mon célibat. Toutes les belles filles du village Kutu me courtisent. Mais je ne veux épouser aucune d’elles. Je tiens à rencontrer le Tout-Puissant pour qu’il m’explique ce phénomène qui semble dépasser mon entendement !

- Ah ! bon ! Tu es brave, jeune homme ! Et tu me parais très intéressant ! Je n’hésite pas à te faire confiance et à te confier une mission… Écoute, mon garçon : Quand tu verras l’Éternel, ne lui parle pas de ton problème. Mais parle Lui du mien : Pourquoi moi, Ngando, le vieux crocro, ai-je des écailles sur le dos ? Pourquoi dois-je vivre dans l’eau ? Pourquoi m’a-t-il créé vilain, laid et répugnant ?

- Bessete ! Bessete ! Ne t’en fais pas, vieux crocro ! Tous les problèmes seront exposés devant l’Eternel. Ciao !

*

0a801.jpg0a801.jpg0a801.jpg

*

L’homme reprit son chemin. Il marcha jour et nuit sans se reposer.

Il finit par arriver sous un arbre. Il se reposa et commença à somnoler.

Soudain une femme surgit :

- Jeune homme ! Jeune homme ! D’où viens-tu ? Où vas-tu ? Comment t’appelles-tu ? Quelles nouvelles ? Tu viens d’une contrée lointaine ? Alors, raconte !

- Je m’appelle Mpia. Je viens de Kutu dans le Mayi-Ndombe. Je me rends chez l’Éternel Lui demander la raison de mon célibat. C’est Lui seul qui détient la clé du problème.

- Très bien, mon garçon ! J’admire ton courage ! Mais je plains ta jeunesse ! Soit. Prends ce talisman : Iteki. Ce fétiche te protégera contre vents et marées. En cas de danger, il faudra crier : Iteki ! Iteki ! Iteki ! Et tout ira mieux !

- Merci beaucoup !

*

0a27.gif

*

Fort de son soutien magique, le jeune homme reprit son bâton de voyage. Plus loin, il emprunta la route qui conduit chez l’Eternel. Pendant qu’il avançait vers le domaine enchanté de l’Eternel, la femme l’interpella :

- Mon garçon ! Mon garçon ! Mon garçon !

- Oui, madame !

- Arrête-toi un peu et écoute-moi bien : L’Éternel que tu vas voir, c’est mon propre fils. Avant d’apparaître dans son domaine merveilleux, Imbongila, un vent très violent, soufflera à travers la contrée. C’est un Janus à douze têtes. Toutes ces têtes boivent et mangent. Mais toi, il ne faudra pas avoir peur de Imbongila. Continue ton chemin. Iteki est avec toi. Vas-y ! Ouste ! Ouste !

-Le jeune homme reprit son chemin en toute quiétude… Pendant qu’il s’approchait du domaine merveilleux, un vent très violent souffla, arrachant arbres et palmiers. Des tonnerres accompagnèrent ce vent mystérieux. Mpia resta coi. Puis il s’écria : Iteki ! Iteki ! Iteki ! Le vent se calma. L’Éternel sortit des nuages et s’exclama :

- Je sens la présence d’un être étranger dans ma sphère ! D’où vient-il ? Et que vient-il faire dans mon domaine ? Qu’a-t-il fait pour apaiser la colère de l’intraitable Imbongila ?

Le jeune homme se présenta. Il exposa le mobile de son voyage dans l’Au-Delà et plaida la cause de ceux qu’il rencontra tout au long de son voyage.

L’Eternel lui dit :

- En vérité, en vérité,
Ngando, le caïman, ou le vieux crocro, a été puni. Il a mangé les petits enfants et il a fui la terre pour se cacher dans l’eau. Il restera, pendant des siècles, avec ses écailles, vilain, laid et répugnant.
L’oranger doit donner des oranges aigres. C’est la source par excellence de la vitamine C, nécessaire pour la défense de l’organisme humain.
Le piment,Ndungu, doit piquer pour rendre appétissantes les nourritures des hommes.
Quant à toi, mon cher Mpia, tu as la vie en rose dès cet instant : Va voir les trois belles filles qui pilent le manioc. Épouse les trois filles. Tu leur diras que la femme, c’est la moitié de l’homme. Elle doit préparer pour son mari. Retourne sur tes pas ! Ouste !

L’Eternel disparu. L’homme réalisa les volonté de l’Eternel et vécut dans l’abondance avec ses trois femmes.

*

« Dans la vie, chaque chose à son heure ».

*
***
*

0bonlundi20 dans Contes

ALADIN et la lampe…

*
***
*

Aladin et la lampe magique

*
***
*

ALADIN et la lampe... dans Contes 0a807Quelque part en Afrique,
vivait un puissant magicien qui possédait d’innombrables trésors, obtenus par magie.

Un jour qu’il était assis devant ses étranges instruments grâce auxquels il pouvait voir le futur, il vit dans un tourbillon de fumée quelque chose qui lui coupa le souffle.

*

Dans une ville lointaine vivait un jeune garçon, Aladin, qui possédait, sans le savoir, un très grand pouvoir magique.

Plus encore, enterré dans une cave sous une colline hors les murs de la ville, se trouvait le plus merveilleux trésor qui soit au monde.
Ce n’était pas tout, dans la même cave se trouvait une vieille lampe qui pouvait exaucer tous les désirs de celui qui la possédait.
Aladin, et Aladin seulement, pouvait se rendre maître et du trésor et de la lampe.

*

0a800.jpg0a800.jpg0a800.jpg

*

Le magicien, fasciné par ce qu’il avait vu, revint subitement sur terre
« Ne suis-je pas un grand magicien ?…,(se dit-il)… je ne vais certainement pas laisser un tel trésor entre les mains de cet ignorant. »

*

En hâte il se déguisa en religieux et, frottant l’anneau magique qu’il avait au doigt, dit
« Conduis-moi dans la ville d’Aladin. »
En un éclair il fut dans la rue où Aladin jouait avec ses compagnons.

Dès qu’il l’eut reconnu, le magicien appela le jeune garçon :
- Aladin, mon cher neveu ! Viens que je t’embrasse ! Cela fait Si longtemps que je te cherche.

Aladin, le regardant avec étonnement, répondit
- Je ne vous connais pas, ma mère ne m’a jamais parlé d’un oncle et mon regretté père ne m’avait de sa vie parlé d’un frère.

- Mon pauvre enfant, (dit en pleurant le magicien)…cela fait si longtemps que je n’ai pas vu ton cher père et il me faut apprendre maintenant qu’il est mort… Mon cher enfant… par amour pour ton défunt père je veux prendre en charge ton éducation et faire de toi une personne respectable, car je vois à tes vêtements que ta mère a bien du mal à vous faire vivre.

- Mon oncle, dit Aladin,  ma mère, en effet, n’est qu’une pauvre ouvrière, allons la trouver pour lui annoncer la bonne nouvelle.

*

0a803.jpg0a803.jpg0a803.jpg

*

Tout d’abord la pauvre veuve ne voulut pas croire le mystérieux étranger, mais elle se radoucit quand il lui donna dix pièces d’or afin qu’elle achète des vêtements à son fils.

-  Mais seulement les plus beaux , précisa-t-il … car, Si Aladin doit devenir riche et puissant, il doit être vêtu an conséquence. J’en jugerai par moi-même demain car dès le lever du jour je le prendrai à ma charge

La mère d’Aladin  employa les dix pièces d’or à l’achat des plus beaux et des plus fins vêtements qu’elle pût trouver.

*

 0a34.gif

*

Le matin suivant, quand l’étranger revint, Aladin l’attendait, vêtu aussi somptueusement que les enfants des plus riches de la ville.

- Parfait, approuva le magicien,  maintenant allons, il n’y a plus de temps à perdre.

Il l’emmena dans de splendides jardins pleins de fleurs merveilleuses qui embaumaient. Leurs pétales multicolores se reflétaient dans les pièces d’eau, bordées de mosaïques et de fontaines. Ils se reposèrent sur une pelouse douce comme du velours et écoutèrent le chant des oiseaux.

Aladin n’avait jamais rien vu ni entendu d’aussi beau, même dans ses rêves…

Quand le magicien vit Aladin aussi émerveillé, il se frotta les mains, son plan devait réussir.

- Je vais te faire voir des choses extraordinaires et inconnues de tous les mortels, des richesses que personne n’a jamais vues..
promit-il, alors qu’ils approchaient de la colline sous laquelle était enfoui le trésor.

*

 0agifor.gif0agifor.gif0agifor.gif

*

Le magicien commença à mesurer le sol puis il s’arrêta.
Ayant allumé un feu de quelques brindilles, il y jeta une poignée d’encens. Bientôt il n’y eut plus qu’un épais nuage de fumée.

- Regarde à travers la fumée, dit le magicien lui montrant le sol.
Aladin, surpris, découvrit une trappe pourvue d’un anneau en fer.
Tu vas soulever cette trappe et descendre dans les profondeurs de la terre… murmura le faux-oncle,… tu passeras par des couloirs, des salles, des jardins, tout ce que tu pourras prendre sur le chemin sera à toi, la seule chose que je désire est une lampe qui est accrochée dans une des salles.

-  Avec plaisir, mon oncle,dit Aladin, mais pourquoi ne viendriez-vous pas avec moi ?

- Je reste ici pour veiller sur ta sécurité … dit le magicien,… maintenant vas-y. 

*

0a36.gif

*

Aladin attrape l’anneau et soulève la trappe avec tant de facilité que le magicien en est suffoqué.
Le jeune garçon arrive à un passage obscur après avoir traversé de grandes salles pleines d’or, d’argent, de diamants, de perles et autres pierres précieuses.

Sans le savoir il a découvert le plus riche trésor du monde.
Il continue d’avancer et arrive à un jardin merveilleux.

Les arbres ploient, tant leurs branches sont chargées de fruits. Mais ce ne sont pas des fruits ordinaires, leur éclat est éblouissant.
De chaque branche tombent des diamants, des perles, des rubis d’un rouge intense, des améthystes, des émeraudes et des saphirs.
Les pétales des fleurs sont d’or fin et dignes d’orner la tête d’une princesse.

*

 0a20.gif

*

Dans une niche est accrochée la lampe.
Elle est vieille, poussiéreuse et éclaire faiblement.
Aladin la décroche avec précautions, éteint la flamme, jette l’huile et prend le chemin du retour.

Alors seulement il prend le temps d’admirer les richesses qui l’entourent et d’en remplir ses poches.
Le magicien l’attend dans la plus grande impatience.
Quand il le voit, il crie:

- Que de temps il t’a fallu! Viens maintenant, passe-moi la lampe et je t’aiderai à sortir.

- Je ne peux pas, mon oncle, elle est trop lourde, aidez-moi d’abord à sortir , bégaieAladin.

Mais le magicien n’a pas la moindre intention de l’aider.
Il veut la lampe pour ensuite se débarrasser du jeune garçon.
Il insiste, tour à tour doux et menaçant, mais en vain.

*

0a801.jpg0a801.jpg0a801.jpg

*

Aladin essaie encore, et encore, mais il ne peut réussir à soulever la lampe jusqu’à l’ouverture.
Alors le magicien entre dans une fureur épouvantable.

-  Ingrat, hurle-t-il, je vais te donner une leçon.

Et à ces mots il jette une seconde poignée d’encens dans le feu, tout en marmonnant des paroles magiques dans une langue inconnue.
La dalle de pierre se met à bouger et, lentement, recouvre l’ouverture.

- Puisque je ne peux pas avoir cette lampe, tu peux mourir, personne ne viendra te chercher là , dit-il avec un rire mauvais.
Puis il frotte l’anneau magique et disparaît.

*

 0a101.gif

*

Aladin est tout seul dans l’obscurité.
Comment aurait-il pu penser que son oncle le traiterait aussi cruellement.
Il appelle au secours mais personne ne peut l’entendre et il ne peut sortir de là sans aide.
Il remonte les couloirs, les salles, jusqu’au jardin merveilleux, cherchant une issue éventuelle. Mais rien.
Désespéré, il revient au point de départ et, se laissant tomber dans un coin, il pleure silencieusement.

Puis il se met à prier.
Comme il prie, ses doigts accrochent la vieille lampe et soudain un génie à la figure énorme se matérialise devant lui.

- Maître, vous m’avez appelé, que désirez-vous ?
demande-t-il à Aladin.

-  Emmène-moi auprès de ma mère, ordonne le jeune garçon, abasourdi et, avant d’être revenu de son étonnement, il se trouve devant la porte de sa maison …

*

 0a20.gif

*

Il raconte ses aventures à sa mère qui convient avec lui que la lampe renferme un pouvoir magique et ils comprennent alors pourquoi le magicien y tenait tant.

Aladin est fou de joie :
- Finies la pauvreté et les privations !
et, joignant le geste à la parole, il fait de nouveau apparaître le génie auquel il commande à dîner.

Le génie disparaît un instant et reparaît chargé d’une bassine et de douze plats d’argent, chacun rempli de mets plus délicats les uns que les autres.
Le génie apporte également du vin et des fruits délicieux, qu’il place devant Aladin et sa mère.

Cette dernière ne peut en croire ses yeux et tremble de crainte
- Jette cette lampe, mon fils, elle est ensorcelée et ne nous apportera que des ennuis.

- Mais c’est elle qui m’a libéré de cette trappe dans laquelle mon prétendu oncle m’avait enfermé !
proteste Aladin en commençant à manger.

*

0a803.jpg0a800.jpg0a801.jpg

 *

 

Pourtant sa mère ne cesse de s’inquiéter et de trembler.
Pour lui faire plaisir, Aladin promet de cacher la lampe dans un endroit sûr et de chercher un travail honnête.
Puis tous deux décident de vendre les plats d’argent, et ainsi de vivre un certain temps confortablement.

Pendant la journée, Aladin va de marché en marché, regardant travailler les orfèvres et les commerçants en essayant d’apprendre quelque chose.

Un jour il décide d’ouvrir lui-même un commerce; emportant avec lui les pierres précieuses qu’il a ramenées du jardin merveilleux, il quitte la maison.

Il a à peine fait quelques pas qu’il entend les trompettes du messager du sultan

-  Rentrez chez vous, crie celui-ci,  fermez portes et fenêtres, la princesse Badroulboudour, fille du sultan, va passer, elle ne doit pas être vue. Si quelqu’un désobéit à cet ordre, il aura la tête coupée.

*

 0a8.gif

*

Aladin a souvent entendu parler de la beauté de la princesse et il brûle d’envie de la voir.

Inconscient du danger, il se cache donc derrière une porte et attend qu’elle passe.

En effet la princesse est la plus belle brune que l’on peut voir au monde, elle éclipse par sa beauté toutes les servantes qui l’entourent..

Quand elle passe devant la porte derrière laquelle se cache Aladin, le vent soulève légèrement son voile, découvrant ainsi un visage dont la perfection le fait trembler d’émotion.

*

 0a71.gif

*

Une fois la princesse passée, il reprend ses pierres précieuses et rentre en courant chez lui.
Il a toujours devant ses yeux, la vision de la princesse et, bien que sa raison sache que c’est pure folie, son coeur déborde d’amour.
Il ne peut plus ni manger ni dormir.
Sa mère le remarque et lui en demande la raison.

- Hélas mon fils !  se lamente-t-elle lorsqu’il lui raconte son tourment,  la fille du sultan n’est pas pour quelqu’un comme toi, quelque soit ton amour pour elle, mon fils, il n’y faut plus penser. 

- Ma fortune peut égaler celle du sultan,rétorque Aladin,  j’ai beau n’être que le fils d’un pauvre tailleur, je suis sûr que le sultan ne possède pas de pierres précieuses comparables aux miennes.

Aladin dispose ses pierres précieuses dans le bassin d’argent et ajoute :
- Chère mère, vous allez vous présenter au sultan et demander pour moi la main de la princesse. Prenez ces joyaux et offrez-les au sultan, ne me refusez pas cette faveur, je vous en supplie, ou je mourrai de chagrin.

*

 0a1919.gif

*

Il n’y a rien qu’une mère ne ferait pour son fils.
La mère d’Aladin prend donc le bassin plein de joyaux et, courageusement, se rend au palais.
Apres avoir franchi d’innombrables portes, elle arrive au divan, pièce immense où se trouvent les nobles, les vizirs et les juges de la cour.
Au centre de la pièce, trône le sultan en personne, écoutant les requêtes de ses sujets.

Quand elle le voit, la mère d’Aladin se sent défaillir et elle veut rebrousser chemin mais le sultan la remarque.
- Faites venir cette femme, je suis curieux de savoir ce qu’elle désire », dit-il à son grand vizir.

Une fois devant lui, la mère d’Aladin se prosterne, baise le tapis qui couvre les marches du trône et dit :

- Avant d’exposer à Sa Majesté le sujet extraordinaire qui me fait paraître devant son trône, je la supplie de me pardonner la hardiesse de la demande que je viens lui faire.
- Relève-toi, bonne femme…
répond gentiment le sultan… quoi que ce puisse être, je te le pardonne dès à présent et il ne t’arrivera pas le moindre mal parle hardiment.

J’ai un fils nommé Aladin ,
commence-t-elle et, d’une voix tremblante, elle raconte comment son fils, bien que ce soit interdit, a vu la princesse et, devant sa beauté incomparable, en est tombé follement amoureux.
Et je suis venue ici pour demander à Sa Majesté la main de sa fille pour mon fils.

- Et qu’est-ce qui te permet de penser qu’il est digne de ma fille ?
questionne le roi amusé.

- Il vous envoie ce présent…répond bravement la mère d’Aladin en découvrant le bassin d’argent. Un murmure d’admiration parcourt l’assemblée.

*

 0a5.gif

*

 Le sultan, revenu de son étonnement, se penche vers son grand vizir et lui dit
Chacune de ces pierres vaut à elle seule dix fois plus que ma fortune tout entière, que dis-tu d’un tel cadeau? Que dois-je répondre?

- Je dois reconnaître que le présent est digne de la princesse… répond le vizir à contrecoeur…mais je pense qu’il serait prudent d’attendre quelques mois avant de vous prononcer, car je suis très soupçonneux quant a l’origine de ces pierres…

- Rentre chez toi, bonne femme… reprend le sultan et dis à ton fils que j’accepte sa requête mais qu’il lui faudra attendre trois mois car il me faut le temps de faire tous les préparatifs Aussi, reviens au bout de ce temps-là.

*

La mère, débordante de joie, se dépêche de rentrer pour annoncer la bonne nouvelle.

Cette nuit-là, Aladin s’endort le coeur léger, en remerciant Dieu de sa bonté.

Mais il ne sait pas que le grand vizir est prêt à tout pour l’empêcher d’épouser la princesse, car lui-même a un fils qu’il veut marier à la fille du sultan afin qu’il monte un jour sur le trône.

D’ailleurs, le sultan ne lui a-t-il pas promis la princesse pour son fils bien avant que la mère d’Aladin ne, se présente?
Va-t-il laisser un inconnu gâcher ses plans?

Le grand vizir sait ce qu’il lui reste à faire: le sultan devient vieux et il perd un peu la tête. S’il n’entend plus parler d’Aladin pendant quelque temps, il oubliera sa promesse.
Alors il pourra même le convaincre habilement que son propre fils est plus digne d’épouser la princesse Badroulboudour.

*

 0a04.gif0a04.gif0a04.gif

*

Le vizir ne perd pas de temps.
Le plus important dans la préparation d’un mariage est la procession qui, à travers la ville, se rendra jusqu’au palais du sultan.

Le grand jour arrive.
Des soldats et des gardes en uniforme de cérémonie défilent dans les rues tandis que la population s’active à allumer des lampions et à jeter des fleurs.

Aladin ne sait rien de tout cela, car il ne quitte pratiquement pas sa chambre, comptant les jours qui le séparent de sa chance.
Pourtant ce soir-là, il s’aventure dans les rues et, étonné de voir la ville en fête, demande quelle est la raison de cette agitation.

- Nous célébrons aujourd’hui le mariage du fils du grand vizir avec la princesse Badroulboudour, étranger … lui répond-on.. Nous attendons que l’époux sorte du bain pour l’accompagner jusqu’au palais

*

 0a04.gif0a04.gif0a04.gif

*

Aladin n’attend pas plus longtemps, il court jusqu’à sa chambre, prend la lampe qu’il avait cachée et fait glisser ses doigts sur le bronze.

Que désirez-vous, maître ?  demande aussitôt le génie.

-  En ce moment même la procession du mariage de la princesse Badroulboudour marche vers le palais du sultan. Je veux prendre la place du prétendant. Mène le fils du vizir chez lui et enferme-le. Procure-moi aussi les mêmes vêtements que les siens.

Il sera fait selon votre désir, maître…, répond l’esclave de la lampe.

En un clin d’oeil Aladin est habillé et parfumé comme un prince et transporté au palais.
La procession arrive à hauteur des portes du palais et personne n’a remarqué la substitution.
Seuls le sultan et le grand vizir s’étonnent à la vue de ce mystérieux étranger.

*

 0a101.gif

*

Aladin se jette aux pieds du sultan
Monarque au-dessus des Monarques du monde, commence-t-il,  je viens au sujet de la promesse que vous avez faite à ma mère

Le sultan irrité se tourne vers le grand vizir :
-  Je me souviens, dit-il, ce doit être cet Aladin. Toi, mécréant, tu voulais que ton fils prenne sa place. 

- Je pensais seulement à votre intérêt,… dit le vizir furieux de la tournure des événements, …et Si vous voulez bien me permettre ce conseil, demandez à cet homme une dot digne de la princesse, vous ne savez même pas quelle est sa fortune.

Le sultan réfléchit un moment et dit :
-  Notre coutume, Aladin, est d’exiger une grosse dot pour une princesse. Pour ma fille, je demande quarante plats d’or fin remplis de pierres précieuses. A cette seule condition je te donnerai ma fille.

- Que Sa Majesté attende un instant, je reviens avec la dot qu’elle demande ,répond Aladin au grand étonnement des personnes pré-sentes.

*

 0a171.gif

*

En hâte il rentre chez lui; un instant plus tard, on le voit apparaître dans la rue suivi de quarante servantes, chacune portant sur la tête un plat du plus bel or rempli des plus beaux joyaux. Il s’est procuré tout cela grâce à sa lampe magique…

Quelle magnifique procession !
Aladin marche en tête, sur un superbe cheval arabe, suivi de sa mère, habillée comme une reine et accompagnée de douze esclaves.
Des cavaliers les suivent, jetant à la foule émerveillée des milliers de pièces d’or.

Le sultan peut à peine en croire ses yeux.
Il vient lui-même à la rencontre d’Aladin, l’embrasse comme son propre fils et, n’écoutant plus les avertissements jaloux de son vizir, il donne l’ordre de commencer les festivités.

*

0a111.gif 

*

En un instant la musique retentit et le sol se met à trembler sous les pieds des danseurs.
Le palais ruisselle de lumières et tout le monde s’amuse.
Le sultan, à qui Aladin a plu tout de suite, appelle ses juges et ordonne que le contrat de mariage soit signé sur-le-champ.

Une fois la chose faite, Aladin se lève et demande la permission de se retirer.
- Où voulez-vous aller, mon fils ? …lui demande le sultan,… au­jourd’hui est un grand jour et votre épouse vous attend.
Sa beauté est telle qu’elle mérite davantage que ce que j’ai pu lui donner jusqu’à présent, répond Aladin. J’ai décidé qu’avant le lever du jour, j’aurai fait construire un palais digne de recevoir la princesse. J’aimerais que vous choisissiez vous-même l’emplacement de notre future demeure.

Choisissez la partie de mon royaume qu’il vous plaira, si vous pensez que c’est nécessaire mais vous n’avez pas besoin d’un palais car à partir de ce jour, celui-ci est le vôtre.

*

 0a111.gif

*

Cette nuit-là, une armée de génies invisibles travaille à la construction du palais d’Aladin tout près de celui du sultan.
Il est tout de marbre fin, de jade et d’agate; les pièces sont ornées d’or et d’argent, les murs de magnifiques tentures et les sols de merveilleuses mosaïques.

Avant le lever du jour, le palais retentit des voix des servantes, du bruit de la vaisselle et du hennissement des chevaux dans les écuries.
Le soleil se lève sur un tapis de velours qui court du palais d’Aladin au palais du sultan.
Ainsi font les esclaves de la lampe conformément aux ordres d’Aladin.

*

0agifcouple.gif 

*

La princesse Badroulboudour tombe éperdument amoureuse d’Aladin dès qu’elle le voit et les festivités de leur mariage durent quarante jours et quarante nuits dans le plus grand apparat.

Le grand vizir, voyant que sa cause est perdue à jamais, ne tente plus d’empêcher leur bonheur.
Ils auraient donc pu vivre parfaitement heureux si, quelque part, le terrible magicien ne s’était un jour souvenu d’Aladin.

*

 0a25.gif

*

 

Encore une fois, du fin fond de l’Afrique, il décide d’essayer de rentrer en possession de la lampe merveilleuse et de savoir ce qu’il est advenu de cet Aladin qu’il a emprisonné dans la trappe. Il s’installe donc devant ses instruments et prononce la formule magique.

Quelle n’est pas sa surprise de voir qu’Aladin vit comme un prince et qu’il a épousé la fille du sultan lui-même!
Il entre dans une colère terrible, criant et gesticulant comme s’il était possédé par le diable, tout en se demandant comment lui dérober la fameuse lampe, car il est sûr que le fils d’un misérable tailleur n’a pu devenir gendre du sultan sans l’aide des pouvoirs magiques de la lampe.

*

 0a809.jpg

*

 

Il se décide à agir et sans perdre une minute il frotte son anneau magique. En un éclair, le voilà transporté dans la ville même où vit Aladin. Il se promène dans les rues questionnant les passants.

Bientôt il sait tout ce qu’il veut savoir sur Aladin et son palais.

 Alors il achète une douzaine de lampes neuves et commence à arpenter les rues en criant:

- Qui veut échanger une vieille lampe contre une neuve? Qui veut échanger une vieille lampe contre une neuve ?

Les citadins pensant que le camelot a perdu la raison profitent sans chercher davantage de cette offre inespérée. Le magicien échange en souriant lampe après lampe tout en se rapprochant du palais d’Aladin.

*

 0a20.gif

*

Quand il arrive aux portes du palais, il ne lui reste plus qu’une lampe
- Une lampe neuve contre une vieille , crie-t-il sous les fenêtres d’Aladin.

Il a appris qu’Aladin et son épouse ne sont pas au palais, ainsi ne craint-il pas d’être découvert. Il tremble d’émotion lorsque l’un des esclaves du palais ouvre la fenêtre et lui crie :
- Attends un instant, notre maître a une très vieille lampe dans sa chambre. Je crois qu’il serait bien content, si on la lui changeait pour une neuve.

*

 0a30.gif

*

Le magicien n’en croit pas ses yeux, l’esclave lui donne contre une neuve, la lampe merveilleuse qu’il désire depuis si longtemps…

Dès qu’il l’a entre les mains, il se hâte de quitter la ville, puis il attend que la nuit tombe et que le palais soit endormi.

Alors il frotte la lampe et le génie lui apparaît.
- Maître, que désirez-vous ?  demande-t-il.
- Je veux que le palais d’Aladin ainsi que la princesse soient transportés chez moi en Afrique, mais je veux qu’Aladin reste ici. Il s’expliquera lui-même avec le sultan, dit-il avec un rire mauvais.

*

 0a34.gif

*

La nuit est sans étoile et sans lune. Tout à coup, sans que personne ne s’en aperçoive, le palais s’élève dans le ciel, ne laissant à la place qu’une vaste surface de terre battue.
Le matin, quand le sultan se réveille, il regarde comme il en a l’habitude, vers le palais d’Aladin. Mais ce jour-là, il ne peut en croire ses yeux, est-il en train de rêver?

Hélas non on aurait dit qu’un énorme coup de vent a balayé la terre et a tout emporté. A la place du palais, il n’y a plus qu’un espace vide. Horrifié, le vieux sultan fait appeler son grand vizir. 
-  Dis-moi ce que tu vois , lui ordonne-t-il en ouvrant la fenêtre.
- Majesté, le palais du prince a disparu ,
s’écrie le vizir stupéfait.

Puis, se tournant vers le sultan, il ajoute :
- Si seulement vous m’aviez écouté, j’ai toujours pensé que cet Aladin avait usé de moyens malhonnêtes et de magie pour épouser votre fille ! Il faut l’attraper, le punir sévèrement et le forcer à s’expliquer.

*

 0a34.gif

*

Le sultan, la veille encore si attentionné pour Aladin, ne pense plus maintenant qu’à se venger.
- Il faut qu’il souffre les pires tortures , crie-t-il, fou de rage…lancez les gardes à sa recherche, qu’on fouille toute la ville pour le retrouver.

Ils ne cherchent pas longtemps.
Aladin dort profondément près d’un buisson.
On l’amène devant le sultan fou furieux et lorsqu’il est jeté dans le plus noir et le plus profond cachot, il n’a toujours pas compris ce qui lui arrive. Il est là impuissant, sans défense.

Très loin au-dessus de lui, il entend la voix du sultan
- Je te donne quatre jours et quatre nuits, Si d’ici là la princesse Badroulboudour n’est pas revenue, je te ferai couper la tête.

*

0a21.gif 0a171.gif

*

 

Aladin l’écoute le coeur serré.
Où donc est sa chère princesse?
Il réfléchit longtemps à sa mystérieuse disparition et à la non moins mystérieuse disparition de son palais.
Il comprend enfin que seul le magicien peut être l’auteur de ce crime.

Mais comment le retrouver maintenant qu’il n’a plus sa lampe merveilleuse?

*

 0afriqdimanch.gif

*

Tandis qu’Aladin souffre dans sa prison, le magicien fait sa cour à la pauvre princesse Badroulboudour.

- Rien ne sert de pleurer, belle princesse, vous ne reverrez jamais Aladin , lui répète-t-il sans cesse.  Maintenant que je vous ai fait amener ici, en Afrique, vous et votre palais, personne n’osera plus essayer de vous enlever à moi. Je vous ai choisie pour épouse et ce soir je viendrai vous demander votre main. Si vous refusez de me prendre pour époux, malheur à vous !
ajoute-t-il d’une voix menaçante avant de la quitter.

*

 0a18.gif

*

La princesse se cache tout d’abord la tête dans les mains et se met à pleurer. Puis elle imagine un plan:
si Aladin est impuissant, sans le secours de sa lampe, elle, au moins, peut agir.

Ce soir-là, elle met sa plus belle robe, s’enduit des plus riches parfums et ordonne qu’on prépare un somptueux festin, accompagné des vins les plus forts. Puis elle s’assoit et attend le magicien.

Elle l’accueille avec son plus doux sourire.
- Vous êtes mon maître, lui murmure-t-elle en se prosternant devant lui.

Le magicien ne peut détacher les yeux de la merveilleuse princesse.
- Je vois que vous avez pensé à ma proposition … commence-t-il, mais elle ne le laisse pas terminer.

Elle l’invite à se mettre à table, lui offre un verre de vin.
La soirée passe, la princesse parle, rit, dit mille bêtises et le magicien ne cesse de boire.
- Je sais, mon maître, dit enfin la princesse,  que votre pouvoir dépasse de loin celui de tous les rois du monde, d’où le tenez-vous ? 

- De cette lampe, bégaie le magicien, sortant de sa robe la lampe merveilleuse, il me suffit de la frotter ici et…
il ne peut terminer sa
phrase, il glisse lourdement sur le sol et se met à ronfler.

*

 0a91.gif

*

La princesse n’attendait que cet instant, elle attrape la lampe et la frotte comme le magicien lui a indique.
Que désirez-vous, maîtresse ?
demande le génie qui est si grand et si impressionnant que la princesse en est terrifiée.

- Envoie ce magicien en enfer et reviens tout de suite, commande-t-elle, reprenant courage.

Le géant s’empare immédiatement du magicien et disparaît pour reparaître une seconde plus tard.
- Vous n’entendrez plus parler de ce magicien, dit-il. Désirez-vous autre chose, princesse ?
- Ramenez ce palais où il était !

*

0a61.gif

*

La lampe une fois de plus réalise les désirs de la princesse.
Avant que le coq ne chante, Aladin est libéré et rendu à sa princesse.

*

 0agifmo.gif

*

Le sultan se réjouit avec eux et Aladin oublie bien vite les souffrances du cachot.

Mais à partir de ce jour, la lampe disparaît et on n’en entend plus parler.

L’intelligente princesse l’a cassée en mille morceaux, elle en a brûlé une partie, enterré une autre et jeté le reste à la mer.
Ainsi agit-elle car elle craint l’envie et le désir de pouvoir qui sont souvent plus forts chez les hommes que la bonté…
 

*

0bonlundi20.gif

 

VOMO la mouche

VOMO

LA MOUCHE

*

0a807.gifVomo  la Mouche vint un jour rencontrer Téré l’homme, dans sa solitude, et lui proposa de l’accompagner chez ses beaux-parents.
Vêtus d’habits neufs, ils se mirent tous deux en route au premier chant du Coq. Ils cheminèrent toute la matinée et atteignirent leur but quand l’astre du jour se trouva au milieu du ciel.

*

0a800.jpg0a800.jpg0a800.jpg

*

A leur arrivée, on leur dépêcha des sièges, on leur apporta un plat de pâte de sésame. Ils se lavèrent les mains et entamèrent le met. La mouche qui avait grandement faim mangeait vite. Téré  l’interrompit soudain :

- Tu manges vite, gourmande ! Ce plat est à nous deux. Alors dégustons le doucement.

Le plat terminé, les deux voyageurs décidèrent de rebrousser chemin. Ils saluèrent leurs hôtes et les quittèrent.

*

0a803.jpg0a803.jpg0a803.jpg

*

A mi-chemin, Téré se mit à se moquer de sa compagne :

- Tu as suffisamment mangé ? Pourquoi as-tu oublié de t’essuyer la bouche ? Regarde comment tu es laide en ce moment.

La mouche voulu se nettoyer. Crac !!! Son cou céda, sa tête tomba. Au lieu de plaindre le sort de la malheureuse, Téré éclata de rire. Dans son transport de joie, il heurta une souche et la déterra.

- Ne peux-tu pas regarder par terre quand tu marches ?
rétorqua le morceau de bois courroucé. Je me dresserais désormais sur ton chemin et sur celui des tiens aussi.

*

0a801.jpg0a801.jpg0a801.jpg

*

C’est depuis lors que nous butons contre des souches sur toutes les pistes.

*

0bonlundi20.gif

CAMEROUN…amer ?

*
***
*

CAMEROUN

***
*

0a3.gif

*

Si le chocolat amer, les connaisseurs le disent, est le meilleur…il n’est certainement pas souhaitable que l’amertume gagne des citoyens…ceux de la filière cacao au Cameroun l’ont dit.

Cette recherchée matière première procure des bénéfices…qui ne profitent qu’aux compagnies étrangères et à quelques corrompus locaux…; car, là aussi, comme partout dans le monde en général et en Afriqueen particulier…la CORRUPTION est un fléau aussi mortel que le Sida.

*

0a100.jpg

*

Peu d’Occidentaux connaissent la provenance de leur barre chocolatée ou de leur chocolat chaud et encore moins la façon dont ils sont produits.

Grâce à notre périple camerounais, nous avons pu découvrir un des grands pays producteurs de cacao et étudier aussi bien la culture elle-même que la transformation ou les institutions qui les encadrent. Cette filière a subi de plein fouet la libéralisation du secteur au début des années 1990 et les cultivateurs ont vu leurs revenus diminuer de manière conséquente depuis.

La question qui s’est alors posée à nous est la suivante :
comment est-il possible d’augmenter le revenu des planteurs ?
Pour y répondre, nous avons axé nos recherches, questions et entretiens sur deux aspects permettant de le diversifier et/ou de l’augmenter : l’agroforesterie (c’est-à-dire, dans ce cas, l’association de la culture du cacao et d’arbres fruitiers) et la valorisation des sous-produits de la culture.

Au cours de ce rapport, nous tenterons de présenter les différents acteurs de la filière et le contexte dans lequel ils évoluent. Puis nous nous intéresserons aux nombreux problèmes rencontrés par les agriculteurs lorsqu’ils cultivent cet arbre, avant de voir quelles sont les solutions apportées pour y remédier et quelles sont celles qui sont ou devraient être envisagées. Enfin, après quelques critiques adressées à la filière dans son ensemble, nous étudierons plus précisément une piste qui pourrait être intéressante dans l’optique d’une augmentation de revenu.

Lire la suite dans : obouto.com

 *

0a37.jpg0a311.jpg0a82.jpg0a43.jpg

*

Comme tous les peuples africains, les ancêtres des habitants du pays se sont installés sur ces terres il y a des milliers d’années.
Les premiers habitants seraient les Baka (pygmées) ; il en existe toujours dans les forêts du Sud et de l’Est.
Les peuples bantous, quant-à eux, se seraient installés sur ce sol un millénaire avant Jésus-Christ.

Les premiers contacts avec des étrangers seraient intervenus avec le Carthaginois Hannon. Selon une légende, au V° siècle av.J.-C., il aurait atteint le Mont Cameroun (4.095m) et l’aurait baptisé « Char des Dieux ».

*

0a61.jpg

*

Les européens, connurent cette zone à partir des « grandes découvertes » avec les marins portugais et espagnols.
L’équipage de Fernando Pô, entrant dans l’estuaire du Wouri, se serait extasié devant l’abondance des crevettes dans ce cours d’eau qu’ils nommèrent Rio dos Camaroes…origine du nom du pays Cameroun.

Comme tous les pays du continent, surtout côtiers, les peuples subirent les convoitises des portugais-néerlandais-allemands-européens.
Les échanges commerciaux, leur protection et la traite négrière (avec la complicité de certains chefs de tribus)…furent des éléments perturbateurs des organisations politico-sociales existantes.
Pour autant, même de nos jours, le droit coutumier des chefferies est très important.

*

0a110.jpg

*

En 1884, les allemands affirment un protectorat et se lancent dans des travaux importants d’infrastructures (routes, première ligne de chemin de fer, port de Douala, écoles, hôpitaux, grandes plantations – cacaoyers, bananiers, caféiers, hévéas, palmiers à huile etc.).

Mais les indigènes… soumis au travail forcé-châtiments corporels…se libèrent du joug dès la défaite allemande de 1914-1918.
La Société Des Nations confie la grande partie orientale à la France,
et la zone occidentale, proche du Nigéria, au Royaume-Uni.
L’une appliquera une politique d’assimilation, l’autre adoptant celle de l’indirec-rule.

*

0a8.jpg0a8.jpg0a8.jpg

*

Nouvelle guerre mondiale…nouvelle faiblesse…
Ruben Um Nyobe, dirigeant de l’UPC(Union des populations du Cameroun), revendique l’indépendance et la réunification. 
Le mouvement interdit, réprimé par le pouvoir colonial français, entre dans le maquis ; une situation de guerre s’installe en pays Bassas et Bamileke.
Un peuple chez lui gagne toujours …un jour ou l’autre…
La zone française obtient son indépendance le 1er janvier 1960.
Après des années de luttes, le pays est réunifié le 20 mai 1972.

*

0a93.jpg  0a101.jpg 0a51.jpg

*

Aujourd’hui, ce pays de 475.000 km2 abrite 18.4467.692 habitants (34h/km2).

C’est un melting-pot de nombreuses ethnies (280)  où prédominent : semites, hamités, bantous, soudanais, etc et de nombreux métissages.
Il arrive à l’autosuffisance alimentaire à 95% grâce à son économie rurale à 80% produisant des aliments de base pour la consommation locale ; en plus des exportations (bananes, café, coton, cacao, …) et l’élevage.

Les ressources de son sous-sol, (correctement exploitées et redistribuées) : bauxite, fer, cobalt, nickel, manganèse, diamant et gaz naturel, etc….devraient permettre d’améliorer le sort des citoyens…
d’autant qu’une zone littorale d’environ 400 km, bien aménagée, stimulerait le tourisme déjà présent à Kribi et Limbé 
malheureusement, le pouvoir est surtout… présidentiel…avec un chef Paul Biya qui souhaite s’éterniser à la tête du pays…(et le spolier à la Bongo ?).
Notable : le pays attend toujours que soit installé son Sénat….

*

0a80.jpg

*

BONNE CHANCE A VOUS !

***

*

 Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

Image de prévisualisation YouTube

*

 

 bonamitie.gif

 

Kenya…rétrospectives

* 

 

Barack OBAMA est-il vraiment un fils d’émigré ? A vrai dire non.
Son père n’a jamais habité en Amérique. Il faisait partie de l’ethnie des LUO, une des tribus aristocratiques de l’Afrique Sub-Saharienne.  Les membres des tribus aristocratiques (Masaï, Tutsis au Rwanda, Amahara en Ethiopie etc…) sont des éleveurs et des guerriers ;  méprisant l’agriculture et ceux qui s’y adonnent (européens compris)..Ils sont redoutés, par les autres tribus du continent, pour leur dons politiques extraordinaires … dont elles se méfient.   Dans les ancêtres  du nouveau président  aucun esclave et son père était un homme politique kenyan en vue. Néanmoins, depuis le génocide rwandais (700.000 à un million de morts) les mentalités ont évolué… “Le New York Time a rappelé qu’Obama, parce que Luo, n’aurait pu être élu au Kenya“” …Obama ne représente donc pas le peuple …ses origines sont patriciennes.
Sa mère, paraît-il, descend de Jefferson Davis…le président de la Confédération sudiste qui pendant la guerre de Sécession était partisan de l’esclavage …!

cartekenya.gif

*

Quel est donc le pays des ancêtres et de la famille paternelle du nouveau président ? Le Kenya,  580.000km2  de superficie, abrite 30,7 millions d’habitants.  Il est l’allié des Etats-Unis dans sa lutte contre le terrorisme islamique en Somalie. A ses frontières sont des camps de réfugiés qui fuient la guerre.

*
akmwaikibaki.jpg aobamakenya.jpgkenyavillagemasai.jpg

*

Son président, Mwai KIBAKI (15-11-1931) est le 3ème président élu du pays. Sa réélection fut vivement contestée (comme souvent en Afrique)…mais satisfait les hommes d’affaires (croissance de 5% par an).  Dès l’annonce de la victoire, les autorités ont envoyé des ouvriers installer l’électricité dans le village du père défunt… Sa grand-mère “Mama Sarah” a 86 ans. Elle habite le hameau de KOGELO  dans l’ouest du pays. Des centaines de journalistes ont envahi la région dans l’attente des résultats…qui ont provoqué youyous et danses dès l’évènement connu….Déjà des voitures “étranges” et des “hommes inconnus” avec des portables …circulent autour de la maison pour la protéger.(Les villages sont fait de petites maisons circulaires entourées de clôtures de branches épineuses pour protéger familles et bétails des bêtes sauvages).

*

k4.jpgk3.jpgk16.jpg

*

Pour les européens, notamment un ex-président de la république, le Kenya se sont surtout les safarisgrande chasse…. Les touristiques pratiquant majoritairement les safaris photos …dans ces grands espaces  où la faune sauvage impressionnante est maintenant protégée.

*

Kenya...rétrospectives dans Retrospective 200pxbarackobama2005portrait

NAIROBI va-t-elle devenir une capitale importante en Afrique ?

Déjà B. OBAMA avait fait des discours remarqués, en 2006, lors de sa visite quand il était sénateur …incitant les pays africains en général et le Kenya en particulier à revoir leurs méthodes de gestion et abandonner les habituelles pratiques de corruption qui gangrènent les services et appauvrissent le peuple.
Evidemment ses propos n’avaient pas plu au président KibaKi (qui se dit aujourd’hui un petit cousin). Ni  à tous les dirigeants auxquels il reprocha  le retard à combattre le Sida et une attitude pas assez ferme envers le président zimbabwéen Robert Mugabé (qui laisse  tuer et attaquer ses concitoyens)
Celui de Nairobi irrita le gouvernement qui déclara “il ne comprend rien à l’Afrique et aux africains…”…Maintenant qu’il est le futur Président des Etats-Unis…le ton change…mais les craintes demeurent !  

*

 affetrengkenyamoseswetangula.jpg

*

Un important sommet s’est tenu vendredi 8 Novembre à NAIROBI pour discuter de la situation tragique au Congo kinghasa …où la guerre perdure et des crimes de guerre sont commis contre les populations…(Emanant autant des rebelles de Nkunda que des milices pro-gouvernementales  Maï-Maï) Le Ministre des affaires étrangères Moses Wetangula a stigmatisé l’inefficacité de la Mission  de l’ONU en RdC . Les représentants de la MONUC  et le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon ont exhorté les pays africains à s’assumer, prendre les dispositions qui s’imposent tant politiques que militaires afin de mettre un terme au conflit au Congo.

*
gomabelge.jpg

*

La rencontre entre tous les belligérants a retardé l’avancée du CNDP vers Goma  et forcé le Rwanda à retirer ses troupes de l’Est de la république du CongoMais surtout l’Angola, l’Afrique du Sud et le  Nigéria ont donné leur “accord de principe” pour épauler militairement la Monuc et les FARDC.  (La Monuc très critiquée, car elle apparaît comme 17.000 personnes se promenant avec uncasque bleu“…mais inefficace… car ne pouvant ni tirer, ni désarmer).
Depuis les dernières atrocités, Les européens,  notamment la France, qui avaient demandé une nouvelle formulation de la mission des soldats de la paix ont vu le Conseil de Sécurité répondre favorablement. Maintenant les casques bleus pourront riposter et s’interposer entre la population et les rebelles, milices ou brigands de guerre.

*

danseaccueilmassai.jpgk15.jpgk12.jpg

*

Le KENYA va-t-il devenir le pays africain leader du continent noir avec Barack OBAMA à la Maison Blanche ? L’aide américaine va-t-elle parvenir à ce peuple malgré les restrictions de la Crise Financière ? Tous les peuples africains vont-ils en bénéficier soit directement soit pas l’adoption de mesures plus favorables sous l’impulsion des États-Unis principaux  contributeurs du F.M.I. ? Les déshérités de la terre espèrent que les aides ne diminueront pas avec les décisions des sommets de NewYork et suivants…mais leurs gouvernements  craignent les mesures de gouvernance qui pourraient leur être imposées… 

Espérons, avec toutes ces jeunes nations africaines, que les prédateurs feront leurchemin de Damas“…que les aides continueront malgré la crisesurtout que leurs richesses ne seront plus pillées(une des causes principales alimentant la guerre du Congo Kinghasa)

 

bonnejourneee38.gif

*

CONGO 

*

Le jeudi 30 octobre, les forces rebelles du Général Nkunda (protégé par le Rwanda ?)se sont arrêtées aux portes de Goma après avoir mis en fuite les troupes gouvernementales et provoqué l’exode sur les routes de milliers de réfugiés

*

. gomabelge.jpgcongogoma.jpg

*

Le gouvernement Belge, a proposé de tenter une médiation. Il aurait pris des contacts téléphoniques avec Kinghasa et s’apprêterait à rencontrer samedi le président rwandais à Kigali. Parallèlement, les belges, membres non-permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU, ont demandé à l’organisation internationale un renforcement et une autre configuration des troupes de la MONUCqui aident à maintenir la paix au Congo.
La France, par la voix du son ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner, a proposé une intervention rapide des troupes tactiques européennes…environ 1500 hommes. Les belges, qui participent ce semestre à l’un des deux groupe tactiques, pourraient être envoyés dans leur ex-colonie, dans les dix jours suivant le vote des 27 pays de l’Union. Aux dernières nouvelles ils seraient même  prêts à envoyer 2000 ou 3000 hommes .La Belgique et la France s’accordent pour penser et dire que le conflit doit trouver une solution politique… Jeudi soir les députés congolais, à l’unanimité ont demandé qu’un dialogue permanent s’instaure entre le président et le général déchu Nkunda.

*

 congorepdemcarte.gif

*

Quel est donc ce pays ?

Le Congo a une histoire douloureuse.Troisième pays le plus vaste d’Afrique (après le Soudan et l’Algérie), il est aussi le plus peuplé d’Afrique Centrale (65 millions d’habitants). Composé en majeure partie par le bassin du fleuve Congo, il offre des paysage très variés : au Nord la plus grande forêt équatoriale au monde, une région des grands lacs et grands volcans, au Sud savane et haut plateau (riche en minerais). Plusieurs etnies cohabitent. La langue officielle est le français ; 4 langues bantoues sont aussi parlées : le kikongo, le lungala, le tchiluba et le swahili.
Colonisé par les belges il devient indépendant une première fois après la Conférence de Berlin, le 1er août 1885. Ses frontièresdatent de cet acte conclu avec le Roi Léopold II ; qui dû accepter la souveraineté du peuple congolais suite à l’indignation mondiale suscitée par les atrocités inhérentes au système d’exploitation acharnée du caoutchouc rouge. (Dix millions de morts !).

*

p20congozweep.jpg

*

Qui était Léopold II ? L’histoire retient que sous prétexte de lutter contre l’esclavage il s’appropria ce vaste territoire dont il pilla les richesses et exploita les hommes. Certains firent un parallèle avec le génocide hitlérien ; d’autres écrivaient “Roi blanc, caoutchouc rouge, mort noire“. Les belges reprirent le territoire en 1908 et l’exploitation coloniale continua.

*
 
leopold2.jpg

*

La véritable indépendance intervient en 1960. Mais le général Mobutu prit le pouvoir est une dictature s’installa . Depuis ce pays connaît des conflits (aussi meurtriers que la deuxième guerre mondiale).
En 1997 une coalition renverse Mobutu et prend le pouvoir. Malheureusement la brouille intervient entre ses membres et les combats reprennent.( Mobutu qui détourna les richesses de son pays et les aides internationales pour s’offrir un coquet patrimoine à  l’étranger.)
L’O.N.U.est obligée d’intervenir. Elle donne pour mission à une force, la  MONUC, de faire respecter le “cessez-le-feu” et de désarmer les groupuscules. Le 29 octobre 2008, elle s’est insurgée contre l’utilisation des camps de déplacés par les rebelles, pour lancer des attaques contre les FARDC (armée régulière). Actuellement l’ONU est discréditée aux yeux du peuple congolais qui estime qu’elle ne s’implique pas assez et ne remplit pas son rôle.

300pxkabilaserment.jpg

*

Son dirigeant, Joseph Kabila, prêta serment le 6 décembre 2006. Actuellement le pays vit avec une économie au ralentie car des détournement de fond se perpétuent depuis le milieu des années 1980. Pourtant, bien géré,  avec ses secteurs  café-bois-caoutchouc et ses mines (diamant, or, cuivre,étain, cobalt etc…) le pays a des potentialités pour son autosuffisances’il ne continuait pas d’être exploité par des intérêts financiers étrangers avec la complicité de certains de ses compatriotes …  On ne peut donc que constater avec tristesse que ce peuple, comme tous les peuples d’Afrique, souffre depuis des siècles …soit de l’esclavage, soit de la colonisation, soit de la guerre civile…
PARCE QU’ UNE VOLONTÉ POLITIQUE HUMANISTE N’ EST JAMAIS INTERVENUE…
Business is business” et “Time is money” …des affairistes étant la régle…
La crise financière mondiale va -t-elle être un électrochoc pour que des consciences se réveillent ? Une autre organisation mondiale va-t-elle éviter le pire ?
 
Une  continentalisation solidaire  et une grille salariale universelle  seraient une solution                                                                                                      

                                                                                  bonnejourneee38.gif

*

AFRIQUE …FRIC A QUI ?     

*                                                                          

mondefaim2003.jpg 

*

 

La PREMIÈRE CAUSE de MORTALITÉ dans le monde est la MALNUTRITION. La Carte montre mieux qu’un long discours quels sont les pays les plus touchés par ce fléau. Il est donc indispensable d’alerter les consciences et “les petits ruisseaux faisant les grandes rivières“…”multiplions les petits pains” de nos blogs pour tenter le miracle de sauver des vies humaines innocentes, à plusieurs titres puisque les enfants sont les plus touchés. D’après M.S.F. 16.500 enfants meurent chaque jour de malnutrition ! Soit environ 16 millions par an !

*

 pner0003.jpg

*

Pour évaluer le degré de malnutrition de l’enfant on mesure son bras. Puis, dans la mesure du possible, on lui administre un aliment thérapeutique prêt à l’emploi le RUTF, qui évite l’hospitalisation dans la plupart des cas ; cette pate nutritive ne demandant pas de préparation (donc de cette eau si rare et si précieuse, nécessaire aux farines). De nombreuses ONG de toute la planète sont sur place avec des programmes diversifiés (Notamment les canadiens pour la vaccination, MSF et UNICEF contre la malnutrition avec le RUTF ou la spiruline …Il suffirait de 2 grs par jour pendant 6 semaines pour combler les carences..).

*

maisonsorcier.jpg

*

 

La misère peut rendre fou. Un organisme en carence, l’Histoire et les faits divers en sont témoins, peut complètement basculer dans l’horreur. Pour ne parler que de l’Afrique, continent le plus touché par la famine, un fait de société préoccupe beaucoup les organisations humanitaires l’enfant-sorcierDe quoi s’agit-il ? Anéantis par la misère et les évènements négatifs de la vie, des parents-voisins ont besoin d’un bouc-émissaire. Un enfant devient le symbole du mal qui les frappe. Celui-ci est maltraité, puis banni de la famille. C’est ainsi que 30.000 enfants errent dans les rues. Les ONG les estiment à 20.000 à Kinshasa, 5.000 a Mbuji Mayi et 1.000 à Goma.

*

 enftsorcier.jpg

*

Évidemment, dans de telles conditions les émeutes ne sont pas rares, comme celle intervenue dans le stade de Butembo au Nord-Kivu. TREIZE personnes ont été TUEES et  TRENTE SIX   blessées, ( surtout par piétinement)  lors d’émeutes  qui ont éclaté suite à des accusations de sorcellerie portées à l’encontre d’un joueur de foot-ball participant à un match amical ; opposant 2 équipes locales. La radio OKAPI, financée par les Nations Unies affirme que la plupart des victimes avaient de 11 à 16 ans. Ruben Lukumbuka, qui était présent, affirme qui la violence a débuté quand l’un des joueurs de l’équipe qui était menée  1-0 s’est livré a des pratiques fétichistes près du poteau adverse.
Une centaine d’enfants ont manifesté lundi dans les rues de la ville pour réclamer l’ouverture d’une enquête.

*

congokinshasa.gif

*

Le Congo Kinshasa est un des pays les plus pauvres de la planète.Sa population est passée de 12,2 millions en 1960 à 66,515 millions en 2008 ; dont  47% de moins de 16 ans  ( La capitale Kinshasa abrite 7 millions d’âmes).L’espérance de vie est de 54 ans. La vie économique est à 61% agricole mais seulement 3% des terres sont actuellement cultivables  ; entraînant une sous-alimentation à 74% du peuple. L’électrification ne touche que 5% du territoire et il y a 2 télévisions pour 1000 habitants. Le taux d’immigration est de 1,24% laissant à penser que ces citoyens aiment leur pays et que si on les aidait ils pourraient le mettre en valeur…au lieu de se détruire dans des guerres fratricides où sont ignominieusement enrolés 30.000 enfants soldats dont 16% de filles !

Ce même lundi, le G7 et l’Eurogroupe débloquaient plus de deux mille milliards de fonds publics (épargnés par le sage peuple fourmis) pour gommer l’ardoise des financiers dont le patrimoine prospère toujours. (En France le pactole représente 38 fois le fameux trou de la Sécu !) ON NE TROUVE PAS 30 MILLIARDS pour SAUVER presque UN MILLIARD de sous-alimentés ?!

Décidément…entre A.B.S. et NON-ASSISTANCE à personnes en danger…notre pauvre Civilisation va très mal…   Fric à qui ? Aux spéculateurs Américains, Chinois, Européens, Russes…qui spolient, ce continent vierge, des richesses de son sous-sol…

                                                        

bonnejourneee38.gifbonnejourneee38.gif

 

Gaullistes de Marseille |
Le gaulois fait des siennes |
DIA = A gauche toute |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mouvement des Autonomistes ...
| justiceetvaleurs
| actualité et infos décortiq...